Bas-Rhin : des croix gammées découvertes sur 107 tombes du cimetière juif de Westhoffen

107 tombes profanées dans un cimetière juif du Bas-Rhin
Police

PROFANATION - Des inscriptions antisémites ont été découvertes ce mardi matin sur plus d'une centaine de tombes du cimetière juif de Westhoffen dans le Bas-Rhin. Une enquête a été ouverte pour retrouver le ou les auteurs de ces tags.

Dès que l'alerte a été donnée, les gendarmes se sont rendus sur place pour effectuer constatations et prélèvements. "Ce mardi, des inscriptions antisémites ont été découvertes sur 107 tombes du cimetière israélite de Westhoffen", a indiqué la préfecture du Bas-Rhin dans un communiqué. 

Contactée par LCI, la préfecture précise que  les tags retrouvés étaient des "croix gammées". Jean-Luc Marx, préfet de la région Grand-Est, préfet du Bas-Rhin, est lui aussi allé au cimetière dans l'après-midi. 

D'autres tags sur une autre commune

Cet événement n'est malheureusement pas un acte isolé. "Cette découverte intervient alors que des tags antisémites ont déjà été constatés ce matin même dans la commune de Schafhouse-sur-Zornn", ajoute ainsi le communiqué de la préfecture. 

"Jean-Luc Marx condamne avec la plus grande fermeté ces actes antisémites odieux qui frappent une nouvelle fois le Bas-Rhin et exprime son soutien le plus total à la communauté juive", ajoute la préfecture.  Ces actes de haine, lâches et gratuits ne doivent remettre en cause le 'vivre ensemble' de notre société. Les services de l’État restent déterminés à lutter et à mettre fin à cette vague d’actes antisémites, racistes et anti-migrants qui touche le Bas-Rhin depuis plusieurs mois". 

L'Alsace est en effetconfrontée, depuis plusieurs mois, à une recrudescence de graffitis et dégradations à caractère antisémite et/ou raciste.

Dans le Bas-Rhin, 96 tombes du cimetière juif de Quatzenheim, à une quinzaine de kilomètres de Westhoffen, avaient été souillées de tags antisémites le 19 février dernier, de même que celui de Herrlisheim, au nord-est de Strasbourg, le 11 décembre 2018.

Mi-avril, des tags racistes et antisémites avaient été découverts sur les murs de la mairie de Dieffenthal (Bas-Rhin). Quelques jours plus tard, des croix gammées et des insultes avaient été taguées sur la façade de la maison d'une élue à Schiltigheim, près de Strasbourg.

Des écrits à caractère antisémite avaient également été découverts début mars devant une école de Strasbourg et des croix gammées sur les murs d'une ancienne synagogue à Mommenheim. Des mairies et permanences d'élus ont également été la cible de dégradations.

Lire aussi

Sur Twitter, Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, a dénoncé ces "actes abjects et répugnants", et indiqué que tout serait mis en oeuvre pour qu'ils ne restent pas "impunis. 

Les investigations se poursuivent. On ignorait mardi soir si les actes commis à Westhoffen et à Schafhouse-sur-Zorn étaient le fait de la ou des mêmes personne(s). 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter