Benjamin Griveaux placé sous protection policière

ILLUSTRATION
Police

POLICE - Le désormais ex-candidat à la mairie de Paris, Benjamin Griveaux, bénéficie depuis samedi d’une protection policière, selon nos informations.

Selon nos informations qui confirment une information du Parisien, le désormais ex-candidat à l’élection municipale à Paris Benjamin Griveaux a été placé depuis samedi sous la surveillance permanente du Service de la Protection (SDLP). "Des menaces ont été détectées qui dépassent le cadre de l'affaire de la vidéo", confient des sources policières au Parisien. La typologie de ces menaces demeure, en revanche, confidentielles, selon nos confrères.

Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement, confirme cette protection policière sur l'antenne de LCI. "Lui et son épouse ont été menacés et, à ce titre, bénéficient d’une protection policière."

De notre côté, nous n'avons pas eu la confirmation que l'ex-candidat avait reçu des menaces.

Lire aussi

Le SDLP est un service d'élite de la Police française, chargé de missions de protection rapprochée et d'accompagnement de sécurité des dirigeants ou ex-dirigeants de la République française, de ses hôtes étrangers ou encore de personnes particulièrement menacées.

En vidéo

Griveaux est-il tombé dans un piège ?

Lire aussi

Toute l'info sur

Griveaux emporté par la divulgation d'une sextape

Pour mémoire, le désormais ex-candidat à la mairie de Paris avait déjà été la cible d'attaques. Le 5 janvier 2019, la porte d'entrée de son ministère avait été forcée par un engin de chantier conduit par des Gilets jaunes, ce qui avait conduit les forces de l'ordre à l'exfiltrer. Et une semaine plus tard, une cinquantaine de manifestants avaient tenté d'accéder à sa résidence secondaire en Saône-et-Loire, renonçant finalement devant l'imposant dispositif de gendarmerie alors déployé.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent