Besançon : un agent de la SNCF roué de coups, 4 personnes en garde à vue

Besançon : un agent de la SNCF roué de coups, 4 personnes en garde à vue

SNCF - Un agent de la SNCF a été roué de coups, ce jeudi 24 octobre, dans la soirée. Il était intervenu pour empêcher l'agression d'une jeune femme par un groupe de jeunes devant la gare de Besançon-Viotte. Quatre personnes ont été placées en garde à vue.

Un agent de la SNCF a été violemment frappé, alors qu'il s'interposait dans une altercation devant la gare de Besançon-Viotte, ce jeudi 25 octobre, en milieu de soirée. Selon la SNCF, cet agent est le chef d'escale de la gare de la ville et "est intervenu suite à l'agression d'une jeune fille qui se faisait embêter par un groupe de jeunes sur le parvis de la gare", a expliqué la direction régionale de la SNCF.  Quatre personnes - diversement impliquées dans cette agression - ont été placées en garde à vue, a fait savoir le parquet de Besançon à LCI. L'une d'entre elles, reconnue par l'agent SNCF, sera jugée en comparution immédiate lundi. 

Lire aussi

L'homme a reçu "des coups au dos ou au visage" et son état a nécessité un transfert aux urgences. Il s'est vu prescrire trois jours d'incapacité totale de travail (ITT, indique le parquet à LCI. 

Lire aussi

Suite à cette violente agression, la SNCF a dû réorganiser le service de nuit que devait assurer la victime. Ainsi, "quatre trains ont été supprimés du fait de son remplacement par des agents dans la nuit", a encore indiqué la SNCF. "Les trains supprimés étaient les premiers trains du matin, deux Besançon-Dijon, un Besançon-Belfort, un Besançon-Lons-le-Saunier. Il y avait des reports dans l'heure, voire dans la demi-heure pour les passagers", selon la compagnie ferroviaire.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Israël/Palestine : le Hamas doit cesser ses tirs de roquette, dit Biden

Val-de-Marne : une adolescente de 17 ans tuée à coups de couteau, le suspect arrêté

EN DIRECT - Cévennes : après sa reddition, Valentin Marcone "était dans une volonté de dialogue"

VIDÉO - "Une femme libérée et de pouvoir" : Amandine Petit a défilé en Marianne à Miss Univers

EN DIRECT - Covid-19 : la pression hospitalière toujours à la baisse, moins de 4300 patients en réa

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.