Blessure de Jérôme Rodrigues : Quotidien dévoile une vidéo montrant qu'un LBD a bien été utilisé à cet instant

Police

Toute L'info sur

La colère des Gilets jaunes

ENQUETE - Samedi, Jérôme Rodrigues, figure des Gilets jaunes, a été blessé grièvement à l'oeil. Il assure avoir été touché par un tir de lanceur de balles de défense (LBD), ce que le ministère de l'Intérieur a refusé de confirmer. Pourtant, plusieurs images et témoignages révélés par Quotidien prouvent, a minima, qu'un LBD a bien été utilisé, après une grenade de désencerclement, pendant cette intervention.

Jérôme Rodrigues, figure des Gilets jaunes, a-t-il été touché par un tir de lanceur de balles de défense (LBD) lors d'une manifestation, samedi sur la place de la Bastille ? C'est ce qu'affirme la victime, hospitalisée après avoir été grièvement blessée à l'oeil. 

Une thèse jusqu'ici non confirmée par le ministère de l'Intérieur. Le secrétaire d'Etat Laurent Nunez a notamment assuré sur LCI "qu'aucun élément ne permet de dire qu'il a été fait usage d'un LBD à cet endroit, et qui aurait touché Jérôme Rodrigues". 

Des sons et une vidéo

Pourtant, les éléments apportés mardi soir par Quotidien semblent bien confirmer l'usage d'un LBD. Dans une première vidéo, révélée mardi soir, le son de bonne qualité confirme qu'il y a eu deux bruits consécutifs lors de cette intervention, à près d'une seconde d'intervalle, une petite explosion, suivie d'un bruit sourd. Le documentariste à l'origine de ces images, habitué des manifestation, explique à Quotidien qu'il s'agit sans équivoque d'un bruit de grenade de désencerclement, suivi d'un son typique d'un tir de LBD. 

Surtout, une seconde vidéo, filmée par un Gilet jaune, montre l'intervention des forces de l'ordre. Après avoir été la cible d'un projectile tiré par les manifestants, les CRS ripostent avec un tir de grenade. Une seconde plus tard, l'un d'eux dégaine un objet puis tire à son tour. Interrogé par Quotidien, un policier sous couvert d'anonymat, habilité à employer des LBD, confirme sans ambiguité. "On voit très nettement la fumée qui se dégage du canon du LBD", dit-il. Précisant que l'on ne voit pas pour autant "si M. Rodrigues a été atteint par une grenade de désencerclement ou par un tir de LBD". 

Le policier estime que le ministre "changera d'avis" sur la présence ou non d'un LBD en voyant cette nouvelle vidéo. Pour cet expert, ces faits posent avant tout la question de la formation des forces de l'ordre - largement insuffisante selon lui - à l'usage des lanceurs de balle de défense. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter