Bordeaux : une femme poignardée mortellement, son ex-conjoint recherché

Police

FEMINICIDE - Une femme de 35 ans a été retrouvée, lundi 21 octobre, tuée dans son appartement de Bordeaux. La police est à la recherche de son ex-conjoint, contre qui "Sud Ouest" indique elle avait déposé une plainte au mois d'avril 2019. S'il était reconnu coupable, cela porterait à 124 le nombre de féminicides en France depuis le 1er janvier 2019.

Le parquet de Bordeaux a annoncé l'ouverture d'une enquête pour "homicide volontaire", mardi 22 octobre, après qu'une femme a été retrouvée morte, lundi 21 octobre en début d'après-midi, sur un pallier d'un immeuble du quartier Grand Parc, à Bordeaux, où elle habitait. Outre un couteau planté dans son thorax, elle présentait des blessures à l'arme blanche au niveau du cou. 

Si aucun témoin n'a assisté au fait, l'ex-conjoint la victime, âgée de 35 ans, était "activement recherché" par la police, a indiqué le parquet de Bordeaux à l'AFP.  Selon les informations de Sud Ouest, les policiers chargés de l'enquête ont rapidement découvert que le suspect s'était signalé par des faits de violences conjugales.

Une plainte il y a quelques mois

Selon le quotidien local, la victime avait déposé une plainte, datant d'avril 2019, à l'encontre de cet ex-compagnon, suite à des violences ayant généré une interruption totale de travail de moins de huit jours. Sud Ouest a également appris que les quatre enfants de la trentenaire, âgés de 2, 4, 9 et 11 ans, avaient été retrouvés, sains et saufs, et placés "en sécurité". 

Il pourrait donc s'agir du 124e féminicide depuis le début de l'année 2019, selon le décompte de l'association de lutte contre les violences faites aux femmes Nous Toutes. Un nombre qui dépasse d'ores et déjà celui de 2018, puisque le ministère de l'Intérieur en avait alors recensé 121.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter