Brest : un vigile poignardé pour avoir demandé le port du masque

Brest : un vigile poignardé pour avoir demandé le port du masque

AGRESSION - Un homme a donné deux coups de couteau - dont un dans l’œil - à un vigile qui lui refusait l'entrée dans un bar de Brest.

A l'entrée des bars, des magasins et autres lieux publics, les vigiles doivent inlassablement répéter aux entrants de porter un masque. Forcés de faire appliquer les gestes barrières aux récalcitrants, ils se retrouvent malgré eux les garants de cette obligation qui s'étend de plus en plus en cette période de pandémie. 

A ces injonctions répétées, certains répondent par la violence. Dans le centre-ville de Brest, dans la nuit du vendredi 14 au samedi 15, un vigile de bar a été poignardé dans l’œil pour avoir refusé l'entrée à homme non masqué.

Toute l'info sur

La France à l'épreuve des variants du Covid-19

Les dernières actualités sur la pandémie

Alcoolisé, schizophrène, délinquant

"Il y a eu une altercation entre un client qui ne portait pas de masque pour entrer dans un bar et l'un des agents de sécurité qui a été violenté avec un couteau par ce client", a indiqué à l'AFP le commissariat de police de Brest. Une demie-heure plus tard, le client refoulé à l'entrée revient muni d'un couteau : le vigile reçoit alors deux coups dont un à l'oeil, et s'effondre au sol. 

L'homme interpellé pour cette agression est âgé de 43 ans, il était "alcoolisé et a été diagnostiqué comme atteint de schizophrénie", a précisé la police brestoise. "Déjà connu" des services de police, il été placé en garde à vue et doit être présenté à un juge d'instruction ce dimanche, en vue d'une mise en examen.

Lire aussi

D'après la police, les clients du bar sont intervenus pour porter secours au vigile. Transporté à l'hôpital, il a été opéré samedi matin pour sa blessure grave, mais son pronostic vital n'est pas engagé. 

Quelques jours plus tôt, à Neuilly-sur-Marne, une infirmière a été frappée dans un bus par deux adolescents auxquels elle avait demandé de mettre un masque.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre de patients en réanimation à son plus haut niveau depuis fin novembre

Zanzibar : cette destination paradisiaque où les restrictions sanitaires n'existent pas

"C’est trop tard pour les nominations aux Oscars ?" : les tabloïds étrillent Meghan et Harry

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Hidalgo souhaite "adapter" et repousser l'heure du couvre-feu à Paris

Lire et commenter