Bron : deux interpellations en 24h dans l'enquête sur le policier tué après avoir été volontairement renversé par un fourgon

Bron : deux interpellations en 24h dans l'enquête sur le policier tué après avoir été volontairement renversé par un fourgon
Police

FAIT DIVERS - Deux personnes dont un mineur ont été interpellées et placées en garde à vue, mercredi 15 janvier pour l'un, jeudi 16 pour l'autre, dans le cadre de l'enquête sur le décès d'un policier, fauché par un fourgon lors d'une intervention lundi 13 janvier à Bron (Bouches-du-Rhône). Une personne avait déjà été interpellée peu après les faits avant d'être mise hors de cause.

Trois jours après que la mort de Franck Labois, gardien de la paix de 45 ans percuté volontairement par un fourgon dans la nuit du 10 au 11 à Bron près de Lyon (Rhône-Alpes), deux individus se trouvaient face aux enquêteurs ce jeudi.

"Un mineur a été interpellé mercredi et placé en garde à vue. Un autre individu a été interpellé ce jeudi en région lyonnaise un peu avant midi par la Police judiciaire locale et la BRI de la ville", indique une source proche de l'enquête à LCI. 

Obsèques vendredi en présence du ministre de l'Intérieur

"Les investigations diligentées à la suite du décès du fonctionnaire de police renversé par un fourgon dans la nuit du 10 au 11 janvier 2020 sur la commune de Bron se poursuivent actuellement dans le cadre d'une information judiciaire ouverte le 13 janvier des chefs d'homicide volontaire sur personne dépositaire de l'autorité publique et vol suivi de violences ayant entraîné la mort", indique le procureur de la République de Lyon Nicolas Jacquet Jacquet dans un communiqué confirmant les deux interpellations survenues au cours des dernières 24 heures.  

Un premier individu avait été interpellé peu après le drame."Cette première garde à vue a été levée dès le lundi, la personne interpellée ayant été mise hors de cause aussi bien dans le vol que dans l'homicide", précise le magistrat.

Lire aussi

Les obsèques du gardien de la paix, affecté au Groupe d'appui opérationnel de la Sûreté départementale du Rhône, auront lieu ce vendredi. Le ministère de l'Intérieur a fait savoir que Christophe Castaner et son secrétaire d'Etat Laurent Nuñez y seraient présents.

D'autres éventuels complices sont toujours recherchés par les enquêteurs. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent