"C'était une mission banale, elle vous a coûté la vie" : l'hommage de Gérald Darmanin au policier tué au Mans

"C'était une mission banale, elle vous a coûté la vie" : l'hommage de Gérald Darmanin au policier tué au Mans
Police

HOMMAGE - Le ministre de l'Intérieur a prononcé mercredi 12 août l'éloge funèbre d'Eric Monroy, le policier tué par un automobiliste au Mans dans la nuit du mercredi 5 au jeudi 6 août. "Le refus d'obtempérer a déjà tué trois fois depuis le début de cette année", a-t-il rappelé.

"C’était une mission banale, une simple mission d’assistance, elle vous aura coûté la vie." Gérald Darmanin a rendu hommage, mercredi 12 août, au policier Eric Monroy, tué par un automobiliste au Mans dans la nuit du 5 au 6 août. 

Le fonctionnaire de 43 ans, père de trois enfants, est mort la semaine dernière après avoir été percuté par un véhicule dont le conducteur tentait de prendre la fuite. L'intervention faisait suite à un appel des pompiers, qui avaient signalé un véhicule arrêté en pleine voie dont le conducteur s'était assoupi. 

Le ministre de l'Intérieur a décerné le grade de capitaine ainsi que la légion d'honneur à titre posthume à ce "héros", "policier d'élite de notre quotidien". 

Lire aussi

"Refuser l'autorité, voilà le mal de la société"

"Il y a un refus d’obtempérer toutes les demi-heures en France", a également souligné le ministre de l'Intérieur lors de son éloge funèbre. "Ce refus d’autorité est un refus de la République. Il a déjà tué trois fois depuis le début de cette année", a-t-il ajouté, faisant référence aux décès d'un policier et de deux gendarmes dans des circonstances similaires. 

"Refuser l’autorité, voilà le mal de la société", a fustigé Gérald Darmanin. "Sans règle, sans autorité, il n’y a plus de République, de liberté, d’égalité, de fraternité. Sans règle, sans policier, il n’y a plus que la loi du plus fort."

Toute l'info sur

La colère des policiers

Après son interpellation, le mis en cause a été mis en examen des chefs de "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner sur personne dépositaire de l’autorité publique et conduite sous l'emprise d'un état alcoolique en récidive".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent