Champs-Elysées saccagés : polémique sur les cartouches moins puissantes des LBD

Police
MAINTIEN DE L'ORDRE - "L'acte 18" des Gilets jaunes a été marqué par des dégradations jamais vues sur les Champs-Elysées. L'équipement des forces de l'ordre était-il adéquat ? Sur LCI, le secrétaire général adjoint du syndicat Alliance dénonce l'emploi de cartouches de LBD moins puissantes. Une modification qui aurait rendu "inefficace" cette arme qui jusqu'alors faisait polémique pour les blessures graves qu'elle provoque.

Les Champs-Elysées défigurés, à qui la faute ? Au lendemain de l’acte 18 des Gilets jaunes, des questions s'accumulent sur le dispositif des forces de l'ordre. Etait-il d'une ampleur suffisante ? Et l'équipement était-il adéquat ? "Tout le monde savait qu'un regain de mobilisation était à craindre. Pourquoi le système a-t-il à ce point dysfonctionné ?", s’est étonné sur LCI Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris. 

Des violences qui ont commencé beaucoup plus tôt que prévu

Parmi les raisons invoquées par les forces de l'ordre pour expliquer leurs difficultés à empêcher les dégradations : le nombre et le type de casseurs particulièrement violents (1500 "ultras" selon l'Intérieur), mais aussi la précocité des violences, dès le milieu de matinée et non, comme souvent, en fin de journée : "On a peut être pensé que ça allait "casser" à la dispersion [de la manifestation]. Et là, ça a cassé tout de suite, a expliqué sur LCI Rocco Contento, secrétaire départemental du syndicat Unité SGP Police. "Ca a été compliqué d’intervenir. Et on ne peut pas mettre un policier devant chaque magasin."

Des LBD "inefficaces"

 

Stanislas Gaudon, secrétaire général adjoint du syndicat Alliance police nationale, avance plusieurs causes et notamment l'équipement des forces de l'ordre  et l'utilisation d'un nouveau type de cartouches de LBD (lanceur de balles de défense) moins puissantes : "On disait que le tir de LBD générait la violence. Je crois que samedi, c’est exactement le contraire qui s’est passé. Nous avions des cartouches qui n’étaient pas adaptées puisqu’au-delà de dix mètres, elles étaient imprécises et inefficaces", a-t-il pointé ce dimanche sur le plateau de LCI.  "Mes collègues n’osent même plus utiliser le LBD", a renchéri Rocco Contento sur LCI. "Or, lorsqu’on vous met en joue avec un pavé de 2 kilos, vous êtes en droit d’utiliser le LBD. "

En vidéo

Acte 18 : polémique sur les LBD "inefficaces" selon le syndicat Alliance

"La polémique autour de l'usage des LBD a rendu la tâche plus difficile. Sous prétexte de limiter les dangers de cette arme, on a doté les collègues de cartouches à portée beaucoup plus réduite : 6 à 7 mètres contre 40 mètres précédemment", a ajouté dans le JDD, le secrétaire général adjoint du même syndicat Frédéric Lagache .


Au total, les forces de l’ordre ont procédé samedi à 237 interpellations dans la capitale. Lesquelles ont mené à 144 gardes à vue. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des Gilets jaunes

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter