Cinq militants antispécistes interpellés : les bouchers expriment leur soulagement

Police

FAIT DIVERS - Cinq individus ont été interpellés mercredi dans le cadre de l’enquête sur des attaques de boucheries et de restaurants dans le Nord. Ces "antispécistes" présumés ont été placés en garde à vue.

Ils répondent aux questions des enquêteurs sur des faits précis. Mercredi, cinq militants antispécistes ont été interpellés par les policiers de la Sûreté urbaine de Lille dans le cadre des attaques et dégradations commises contre des boucheries et restaurants dans la métropole lilloise et la région d’Hazebrouck. 

"Au total, quatorze faits ont été recensés, dont l’incendie du restaurant 'La Boucherie' à Marquette-lez-Lille", précise La Voix du Nord, qui a révélé l'information ce jeudi.

Lire aussi

Trois auraient reconnu les faits

Selon les informations de nos confrères, la Sûreté avait lancé une vaste opération mercredi matin, opération qui leur a permis d'interpeller les suspects. Sur les trois personnes placées en garde à vue, trois auraient déjà reconnu les faits. 

"Tous sont très engagés idéologiquement contre la consommation de viande et l’exploitation des animaux pour l’alimentation humaine", ajoute le quotidien..

Les bouchers satisfaits

La confédération française de la Boucherie s'est félicitée de ces interpellations. Dans un communiqué envoyé en début d(après-midi, son président, Jean-François Guilhard a déclaré : "C’est un soulagement pour les artisans pris depuis des mois pour cible par des extrémistes de plus en plus violents. Maintenant, laissons la Justice faire son travail."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter