Clip appelant à "pendre les Blancs" : le rappeur Nick Conrad entendu par la police

Clip appelant à "pendre les Blancs" : le rappeur Nick Conrad entendu par la police

AUDITION LIBRE - Visé par une enquête pour avoir diffusé un clip appelant à "pendre les Blancs", le rappeur Nick Conrad a été entendu ce vendredi matin par la police.

Selon nos informations, Nick Conrad était interrogé ce vendredi matin sur la diffusion de son clip violent appelant à "pendre les Blancs". Le rappeur jusqu’alors inconnu n'a pas été placé en garde à vue et était entendu dans le cadre d'une audition libre dans les locaux de la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP), porte de Clichy à Paris.

Lire aussi

Une enquête a été ouverte mercredi pour "provocation publique à la commission d'un crime ou d'un délit" après la diffusion du clip. Selon l'article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, les faits sont passibles d'une peine maximale de 5 ans de prison et de 45.000 euros d'amende. 

Les images du clip comme les propos tenus par le rappeur suscitent depuis quelques jours un tollé au sein du gouvernement et dans la classe politique. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

EN DIRECT - Covid-19 : les réanimations à nouveau en hausse, avec 5769 patients en soins critiques

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Aurélien éliminé de "Koh-Lanta" : "Avec Thomas, on peut clairement parler de trahison"

Lire et commenter