Colombes : deux motards de la police violemment percutés par un automobiliste

Colombes : deux motards de la police violemment percutés par un automobiliste
Police

VIOLENCE - Un homme au volant d’une voiture a percuté ce lundi soir deux policiers à moto et un véhicule de police municipale à Colombes (Hauts-de-Seine). Les deux motards sont grièvement blessés, le suspect en garde à vue.

Deux policiers à moto ont été percutés par un automobiliste, ce lundi 27 avril à Colombes (Hauts-de-Seine). Selon nos informations, tout a commencé avec l'interpellation par des policiers municipaux d'un conducteur de scooter ayant pris la fuite. Ce dernier a abandonné son deux-roues puis repris une autre voiture avant d'être arrêté par des policiers au croisement de l'avenue de Valmy et avenue Clémentine. 

C'est à ce moment-là qu'une voiture de marque BMW fonce sur eux et percute violemment les deux policiers mobilisés sur la chaussée, accrochant également sur son chemin une voiture de police municipale. 

Toujours selon nos informations, le suspect interpellé, âgé de 29 ans, dit avoir provoqué délibérément cet accident et vouloir "mourir en martyr". Selon une source proche de l'enquête, il a justifié son passage à l’acte par le fait d’avoir visionné juste avant des vidéos de Gaza et de la Palestine. C’est alors qu’il aurait décidé de tuer des policiers dans la foulée. 

Une lettre en cours d'analyse

Le suspect n'a pas d'antécédents judiciaires récents, n'était "pas fiché S et était inconnu des services de renseignement", selon la procureure de la République de Nanterre Catherine Denis, qui s'est rendue sur place. Il était seulement connu pour des "faits de droit commun anciens", a précisé son parquet, indiquant que ses motivations "restent à éclaircir".

L'individu est actuellement placé en garde à vue. Le Parquet national antiterroriste (Pnat) est en cours d'évaluation. Une lettre a été retrouvée dans le pare-soleil de son véhicule et un couteau à l'intérieur. Une perquisition a été menée à son domicile, en sa présence. 

Les deux policiers ont été grièvement blessés et hospitalisés. L'un d'entre eux a les deux jambes cassées et souffre d'un grave traumatisme crânien, avec une fracture de l'os frontal. S'il a dû être placé en coma artificiel, son pronostic vital n'est pas engagé. Le second a quant à lui eu les deux poignets cassés. Trois policiers municipaux, choqués, ont également été pris en charge.

La police judiciaire des Hauts de Seine est saisie de l'enquête. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent