Colombes : le maire EELV porte plainte pour menaces de mort

Le tag menaçant de mort le maire de Colombes, découvert le 6 septembre 2020 sur un panneau municipal
Police

POLICE - Le maire EELV de Colombes Patrick Chaimovitch a porté plainte, dimanche 6 septembre, après la découverte de menaces de mort à son encontre sur un panneau d'affichage de sa commune des Hauts-de-Seine.

"Cette menace est violente et inacceptable", a réagi Patrick Chaimovitch sur Twitter. Dimanche 6 septembre, le nouveau maire écologiste de Colombes (Hauts-de-Seine) a porté plainte pour menaces de mort. Quelques heures plus tôt, il avait découvert un tag appelant à sa mort sur un panneau municipal situé à deux pas de la mairie.

"Ces menaces sont aussi inadmissibles. C'est s'en prendre à une personne légitimée par le suffrage universel. J'ai été démocratiquement élu. Je ne pouvais pas laisser faire", a-t-il réagi auprès du Parisien. Depuis son élection le 28 juin dernier, c'est la seconde fois que Patrick Chaimovitch est visé par une menace de mort. La première fois, elles avaient été proférées après ses propos polémiques sur les forces de l'ordre, qu'il avait comparées à la police de Vichy.

Les agressions de maires se multiplient

Ces menaces interviennent dans un contexte où les agressions envers les maires se multiplient en France. Selon les chiffres de l'Association des maires de France (AMF), 233 maires ont été agressés de janvier à juillet. Pour toute l'année 2019, ils avaient été 383 à subir des coups ou des insultes, contre 361 en 2018. Ce lundi 7 septembre, le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti a publié sa première circulaire pour mieux défendre les maires. Le texte précise par exemple que "s'agissant d'insultes, il conviendra de retenir la qualification d'outrage sur personne dépositaire de l'autorité publique ou chargée d'une mission de service publique plutôt que celle d'injures".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent