Compiègne : des policiers pris à partie par des lycéens, quatre arrestations

Les précisions de notre journaliste, Marie Belot.

FAIT DIVERS - À Compiègne, des forces de l'ordre ont été prises à partie par plusieurs lycéens qui comptaient bloquer leur établissement pour protester contre le protocole sanitaire qui entre en vigueur ce lundi.

Ambiance très tendue ce lundi matin devant un lycée de Compiègne. Vers 7h20, des élèves qui entendaient protester contre le protocole sanitaire renforcée ont bloqué les grilles du lycée Mireille-Grenet avec un cadenas puis ont mis le feu aux poubelles et aux palettes qui se trouvaient devant. 

Comme les pompiers, les effectifs de police envoyés sur place ont eu affaire à une quinzaine de jeunes, et ont été pris à partie. Leur voiture a été "chahutée", explique une source policière à LCI. Un casque de forces de l’ordre qui se trouvait à l'intérieur a également été volé lorsque les agents ont été contraints de sortir du véhicule. Selon une source judiciaire, vers 8h30, c'est une centaine de personnes qui s’est ensuite manifestée à proximité de cet établissement. 

Peu avant midi, la préfecture de l'Oise a fait savoir que le calme était revenu et qu'un pompier a été légèrement blessé. Les forces de l'ordre ont procédé à quatre interpellations, quatre mineurs âgés entre 15 et 16 ans, placés en garde à vue. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pass sanitaire, terrasses, obligation vaccinale... Ce que prévoit le projet de loi adopté par le Parlement

EN DIRECT - Submergée par les nouveaux cas de Covid, la Haute-Corse serre la vis

Restaurants, terrasses, trains, cinémas... Où le pass sanitaire sera-t-il obligatoire ?

"Nous sommes passés de Socrate à Francis Lalanne" : le discours cinglant d'un sénateur contre les anti-vaccins

"Notre patrimoine génétique est tranquille", les explications du Pr Salomon sur les vaccins à ARN messager

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.