Confinement : un adolescent de 14 ans se tue au volant en échappant à un contrôle

Confinement : un adolescent de 14 ans se tue au volant en échappant à un contrôle
Police

FAIT DIVERS - Dans la nuit de lundi à mardi, à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), un adolescent de 14 ans qui conduisait un véhicule est décédé dans un accident en tentant d'échapper à un contrôle de police. Un jeune homme de 17 ans qui l'accompagnait a, lui, été hospitalisé.

C'est un terrible accident qui a coûté la vie à un adolescent de 14 ans dans la nuit de lundi à mardi à Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme. "Peu après 3 heures du matin, des policiers de la brigade anti-criminalité qui patrouillaient dans la ville ont aperçu un véhicule en circulation dans le sens opposé, ce alors que nous sommes en confinement. Au-delà de la voiture même qui se trouvait sur la voirie à cette heure tardive, les fonctionnaires ont tout de suite été surpris par le visage très jeune de l'individu au volant", précise à LCI une source proche du dossier ce mardi. 

"Ils ont fait demi-tour et activé leur gyrophare, pour signaler au conducteur et à son passager qu'ils allaient procéder à un contrôle, mais le véhicule ne s'est pas arrêté, au contraire, le conducteur a semble-t-il accéléré et a pris une autre autre direction."

Selon les premiers éléments recueillis par les enquêteurs, les policiers auraient alors perdu de vue le véhicule après qu'il a tourné dans une rue. "Les policiers de la Bac sont partis à sa recherche, et l'ont retrouvé quelques instants plus tard dans la vitrine d'un magasin dont les grilles étaient baissées", détaille une source judiciaire. "Le conducteur était décédé et le passager blessé. Les secours sont intervenus très vite, le médecin a constaté le décès du conducteur. L'autopsie aura lieu ce mardi après-midi. Le passager, âgé de 16 ans, a, lui, été hospitalisé mais ses jours ne sont pas en danger."

"Pris de panique"

Une source proche de l'enquête indique que le passager aurait déclaré, lors d'une brève audition avant son entrée au bloc opératoire, que son ami au volant avait été "pris de panique en voyant la police", ce qui expliquerait sa réaction. Le passager aurait également ajouté qu'ils avaient consommé du cannabis peu avant l'accident. "A priori, nous ne sommes pas du tout, dans un contexte qui nécessiterait une saisine de l'IGPN ("la police des police", ndlr). Il n'y a pas de course-poursuite", insiste le procureur de la République de Clermont-Ferrand, Eric Maillaud, joint par notre rédaction.  

Les deux jeunes étaient connus des services de police et l'adolescent décédé avait été placé dans un centre d'éducation fermé (CEF) le 17 février, a fait savoir une source à l'AFP. 

Une enquête de police est en cours pour déterminer les circonstances exactes de l'accident. "Que faisaient ces deux  jeunes garçons au milieu de la nuit dans Clermont-Ferrand alors que la France est confinée ? Comment se sont-ils procurés la voiture ? Comment le jeune homme de 14 ans avait-il appris à conduire ? Les questions sont nombreuses", commente le procureur. "Bien sûr, le passager sera entendu plus longuement quand son état de santé le permettra, entre autres sur les faits de 'complicité de conduite sans permis'. Je suppose qu'il connaissait parfaitement l'âge de son copain." 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent