Confinement : il tente de rejoindre l'Espagne à pieds et se perd en montagne

Le Perthus, ville frontière située entre la France et l'Espagne
Police

SECOURS - Le peloton de gendarmerie de haute montagne des Pyrénées-Orientales a sauvé la vie ce lundi à un homme qui avait tenté de franchir illégalement la frontière espagnole après avoir été refoulé au poste de contrôle. L'individu, sain et sauf, a été verbalisé.

Malgré les consignes et un premier échec, il a persévéré. Mais il n'est vraisemblablement pas près de recommencer. Ce lundi, le peloton de gendarmerie de haute montagne des Pyrénées-Orientales annonce avoir porté secours à un individu qui a tenté par deux fois de passer la frontière qui sépare la France de l'Espagne, et ce malgré le confinement imposé depuis le 17 mars par le gouvernement. 

"Ce jeune homme, parti de Perpignan en voiture, a été refoulé aux postes de contrôle entre la France et l'Espagne alors qu'il souhaitait se rendre à la Jonquera. Il a ensuite décidé de partir par un chemin de randonnée, espérant franchir la frontière par la montagne", expliquent les gendarmes sur Facebook. Bien mal lui en a pris... "Il est ensuite tombé dans un ruisseau, puis dans des ronces, avant de se perdre."

Lire aussi

Retrouvé grelotant

Terrorisé, le jeune homme a fini par appeler les secours. Alertés, les sapeurs-Pompiers du Service départemental d'incendie et de secours des Pyrénées-Orientales (Sdis 66) ont alors décidé de contacter les gendarmes qui ont engagé une opération de sauvetage avec un hélicoptère de la sécurité civile de Perpignan afin d'aller chercher la victime. 

"L'infortuné est rapidement localisé par les secouristes sur les hauteurs du Perthus. Épuisé, grelottant de froid et perdu, le jeune homme a été hélitreuillé et évacué vers la base de la sécurité civile à Perpignan", rapporte le peloton de gendarmerie.

Lire aussi

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Pour non respect du confinement, l'individu a été verbalisé. Il devra s'acquitter de l'amende de 135 euros comme le prévoit le décret publié fin mars.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent