Professeur décapité : "Un enseignant formidable, il cherchait à faire travailler l'esprit critique de ses élèves"

Professeur décapité : "Un enseignant formidable, il cherchait à faire travailler l'esprit critique de ses élèves"

TERRORISME - Le professeur d'histoire décapité ce vendredi en région parisienne avait montré en classe des caricatures de Mahomet lors d'une leçon sur la liberté d'expression. Un cours qui avait provoqué des réactions de colère de certains parents. L'un d'eux avait notamment dénoncé ces agissements dans une vidéo.

"C'était un enseignant formidable, il cherchait à faire travailler l'esprit critique de ses élèves, toujours dans le respect et l'intelligence. Ce soir, je suis triste : pour ma fille mais aussi pour l'enseignement en France." Une parent d'élève du collège du Bois d'Aulne a posté vendredi ce commentaire en hommage au professeur d'histoire-géographie sauvagement assassiné non loin de son établissement vendredi soir. Samedi devant l'établissement, de nombreux élèves du collège sont venus - par petits groupes - déposer des fleurs en hommage à Samuel Paty, 47 ans. "Je l'avais eu en cours dans la journée, témoigne l'un d'entre eux, il était gentil, aimable. Il se faisait respecter sans être méchant, il était à l'écoute des élèves."

Vers 17h, cet enseignant a été décapité par un individu qui - selon l'enquête - aurait crié "Allah Akbar" alors qu'il commettait son geste. Selon nos informations, le professeur d'histoire-géographie, avait montré la semaine dernière à ces élèves des caricatures du prophète Mahomet alors qu'il faisait un cours consacré à liberté d'expression. Le parquet antiterroriste a été saisi de l'enquête. "C'est la République qui est attaquée", a réagi peu après l'attentat le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer. 

Toute l'info sur

L'assassinat de Samuel Paty, professeur d'histoire

Attentat islamiste contre Samuel Paty : suivez les dernières informations

Un cours déjà donné l'an dernier

L'initiative de l'enseignant avait, semble-t-il, provoqué des réactions indignées de la part de certains parents. Dans une vidéo relayée sur les réseaux sociaux le 8 octobre, le père d'une élève scolarisée en 4e au collège du bois d'Aulne relate notamment l'événement. Sous la vidéo, le nom du professeur est jeté en pâture, ainsi que l'adresse du collège. 

Lire aussi

D'après des témoignages recueillis par LCI sur place, l'enseignant avait déjà, l'an dernier, donné ce même cours sur la liberté d'expression sans qu'aucune polémique ne se soit fait jour. 

Samedi, la vidéo de ce père de famille était toujours en ligne et la liste des commentaires n'a cessé de s'allonger. "Va-t-on pouvoir continuer à enseigner sans avoir peur de se faire tuer ?", réagit une mère d'élève précisant qu'il s'agissait "d'un cours sur la censure et la liberté d'expression dans l'histoire européenne". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

Covid-19 : pourquoi les enfants sont devenus le "moteur de l’épidémie" ?

Covid-19 : protocole renforcé à l'école, fermetures des discothèques... Le point sur les nouvelles mesures sanitaires

EN DIRECT - Covid-19 : 12.096 personnes hospitalisées dont 2191 en soins critiques

Covid-19 : les discothèques fermées pour 4 semaines, annonce Jean Castex

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.