Confondu avec Xavier Dupont de Ligonnès, Guy Joao a vécu et vit toujours "une histoire de fou"

Confondu avec Xavier Dupont de Ligonnès, Guy Joao a vécu et vit toujours "une histoire de fou"
Police

MÉPRISE - Pris à tort pour Xavier Dupont de Ligonnès en octobre dernier, Guy Joao s'exprime pour la première fois dans les médias, deux mois après l'affaire. Le retraité n'a pas souhaité témoigner à visage découvert.

Il avait été confondu avec Xavier-Dupont de Ligonnès. Le 11 octobre dernier, dénoncé anonymement, Guy Joao avait été arrêté par erreur à Glasgow par la police écossaise, qui l'avait pris pour l'homme soupçonné d'avoir assassiné toute sa famille en 2011. C'est la possible correspondance d'empreintes digitales qui avait mis les enquêteurs sur cette fausse piste. Celles du retraité de 69 ans présentaient cinq points de correspondances alors qu'en France, il en faut douze pour identifier formellement quelqu'un.  

Deux mois ont passé depuis la méprise, et le septuagénaire a choisi de prendre la parole pour la première fois. Contacté par M6, et après "de longues tractations", Guy Joao a accepté de témoigner au côté de son épouse Mary depuis leur pavillon à Limay, dans les Yvelines, sans apparaître à l'écran. "On a vécu et on vit toujours une histoire de fou. On ne peut pas faire le deuil de cette affaire", explique-il dans ce court entretien diffusé ce vendredi 6 décembre, deux jours après le tournage. Désireux de "revenir à une vie tranquille", cet ancien ouvrier chez Renault ne souhaite "plus parler du fond de l'affaire".

On nous manque de respect dans cette histoire- Guy JOAO

Dans le sujet du 12h45 de M6, le faux Xavier Dupont de Ligonnès revient sur la perquisition de son domicile dans la soirée du 11 octobre. Lors de celle-ci, sa porte d'entrée est "détériorée". Il réclame désormais d'être indemnisé. "J'ai envoyé un courrier le 1er novembre à la ministre de la Justice, pour que l'on me rembourse une porte qui a été détériorée lors de la perquisition à mon domicile. Je n'ai toujours pas reçu de réponse. On nous manque de respect dans cette histoire", regrette-t-il.  

Lire aussi

Mais avant de tourner définitivement la page, Guy Joao souhaite adresser ses remerciements à ses proches en Ecosse et en France pour leur "soutien". "Tous ces amis et ces voisins qui nous ont laissé des petits mots très gentils", indique-t-il. "Merci."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent