Attention, un faux arrêté visant à faire fuir les résidents secondaires circule sur l'Île de Ré

Attention, un faux arrêté visant à faire fuir les résidents secondaires circule sur l'Île de Ré

PRUDENCE - En Charente-Maritime, le préfet dénonce un faux arrêté préfectoral actuellement en circulation, intimant aux personnes non-résidentes permanentes de quitter l'île de Ré.

Climat tendu sur l'île de Ré depuis le début du confinement. Un faux arrêté préfectoral circule actuellement en Charente-Maritime demandant aux personnes non-résidentes permanentes de justifier de la nécessité de leur séjour et de rejoindre leur domicile principal. Dans un communiqué envoyé ce mercredi, en fin de matinée, le préfet du département "condamne fermement la teneur de ces propos marqués par le rejet et l’intolérance".

Le préfet rappelle par ailleurs aux personnes qui ont fait le choix de se rendre dans leur résidence secondaire "qu’elles doivent rester dans cette même habitation jusqu’à la levée du confinement", faisant valoir qu''elles y sont chez elles sans nécessité de se justifier".

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Lire aussi

Le représentant de l'Etat annonce également avoir saisi le commandant du groupement de gendarmerie départementale pour mener l'enquête quand aux origines de ce faux arrêté, ainsi que le procureur de la République de La Rochelle.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France a rapatrié plus de 20.000 personnes bloquées au Maroc

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

"Je ne suis plus le journaliste, l'écrivain, je suis candidat", affirme Eric Zemmour sur TF1

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Zemmour candidat : plusieurs médias et personnalités dénoncent l'utilisation d'images sans autorisation

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.