Confinement : plus de 2 millions de contrôles et 124.000 verbalisations en une semaine

Confinement : plus de 2 millions de contrôles et 124.000 verbalisations en une semaine
Police

Toute L'info sur

Coronavirus : la pandémie qui inquiète la planète

SÉCURITÉ – Après une semaine de confinement, les forces de l'ordre ont effectué plus de deux millions de contrôles et dressé près de 124.000 verbalisations. Lundi soir, sur TF1, le Premier ministre a annoncé un durcissement des mesures en place.

Face aux comportements irresponsables de certains, les autorités sévissent. Une semaine jour pour jour après la mise en place du confinement en France limitant les déplacements au strict nécéssaire et aux urgences, les forces de l'ordre ont, selon nos informations, procédé à plus de deux millions de contrôles et dressé près de 124.000 verbalisations entre le 17 mars midi et lundi soir 22 heures. 

Toujours selon nos informations, sur la seule journée du lundi 23 mars, les forces de l'ordre ont effectué 300.000 contrôles qui ont entraîné quelque 30.000 verbalisations. 

Lire aussi

Mesures durcies

Invité du journal télévisé de 20 heures sur TF1 lundi soir, le Premier ministre a annoncé de nouvelles restrictions pour lutter contre l'épidémie de coronavirus avec la limitation des sorties à un kilomètre de son domicile, pendant une heure maximum dans un rayon d'un kilomètre autour de chez soi au maximum, et la fermeture, sauf dérogation, des marchés alimentaires à ciel ouvert.

"Nous ne sommes pas dans une logique de confinement général et absolu de la totalité du pays au même moment", a expliqué Edouard Philippe, qui n'exclut cependant pas que "sur certaines parties du territoire, nous ayons besoin d'avoir des mesures encore plus strictes de confinement".

En vidéo

Édouard Philippe : "Nous allons encore durcir les mesures de confinement"

Ces nouvelles restrictions répondent à la demande de nombreux médecins qui réclamaient des mesures plus strictes face à une épidémie qui se propage et a tué 860 personnes en France. Lundi soir, plus de 2000 patients étaient hospitalisés en réanimation, selon le dernier bilan.

Le Premier ministre, qui a lancé un "appel solennel" aux Français à respecter "très strictement les règles du confinement, a par ailleurs rappelé que l'amende contre ceux qui ne respectaient pas le confinement était passée de 38 à 135 euros. Une amende qui "peut être majorée à 375 euros et en cas de récidive" et portée jusqu'à 1500 euros.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent