Des milliers de masques et flacons de gel hydroalcoolique volés dans des hôpitaux de Marseille et Paris

Des milliers de masques et flacons de gel hydroalcoolique volés dans des hôpitaux de Marseille et Paris
Police

CORONAVIRUS - Des milliers de masques de protection et de flacons de gel hydroalcoolique ont été dérobés ces derniers jours dans des hôpitaux de Paris et Marseille. Une plainte a été déposée.

Les moyens de se protéger du coronavirus deviennent des denrées rares. Voilà peut-être ce qui ces derniers jours a entraîné le vol de milliers de masques de protection et bouteilles de gel hydroalcoolique, essentiels pour endiguer l'épidémie de coronavirus, à Paris et Marseille.

Dans la capitale, au moins 8300 masques et 1200 flacons de solution hydroalcoolique ont été volés dans plusieurs établissements de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), selon un bilan provisoire communiqué mardi à l'AFP. Un vol de 2000 objets a été observé à l'hôpital Bichat, dans le nord de Paris, "entre ce week-end et lundi". Le Canard Enchaîné à paraître ce mercredi 4 mars fait état de vols dans trois autres sites parisiens. Mais l'AP-HP n'est pas en mesure de fournir un décompte "exhaustif à ce stade" car "un recensement est en cours dans tous ses établissements".

Sans attendre le bilan définitif, "la mise à l'abri des stocks a été renforcée et des consignes repassées dans tous les sites" des Hôpitaux de Paris. Par ailleurs, une plainte a été déposée lundi pour le vol à l'hôpital Bichat et "des plaintes seront déposées systématiquement" pour les autres faits, a ajouté l'institution publique.

2000 masques volés à Marseille

A Marseille, 2000 masques chirurgicaux ont été dérobés à l'hôpital de la Conception, selon l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM) à l'AFP, confirmant une information de La Provence. Selon un mail interne que le journal local s'est procuré "une vingtaine de boites (de 50 masques) a disparu" ce week-end, et "20 boites de (50) masques chirurgicaux" ont été subtilisées ce mardi. 

Les boîtes de masques volées étaient stockées au niveau du bloc central de l'hôpital public, dont l'accès est réservé aux personnels de santé habilités et aux patients opérés.

Lire aussi

Enquête interne

"L'AP-HM a immédiatement diligenté une enquête interne pour retrouver le ou les auteurs des faits", a indiqué la direction, qui a diffusé à l'ensemble des personnels du bloc une note interne "pour rappeler que l'usage de ces masques est strictement réservé à l'exercice professionnel". Selon La Provence, la direction de la Conception affirme dans cette note que "les personnes indélicates se reconnaîtront, sachant qu'elles ont été repérées". Elle indique également qu'elle a demandé "de mettre sous clé l'ensemble du stock du bloc opératoire jusqu'à nouvel ordre".

En vidéo

Coronavirus : le manque de masques inquiète les professionnels de santé

Lire aussi

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

La progression du Covid-19 dans le mondeCoronavirus : en France, l'épidémie est-elle en train de se terminer ?

Le stock de masques restant est suffisant pour assurer l'activité du bloc, a précisé l'AP-HM. De nouvelles commandes ont été passées pour réapprovisionner rapidement l'hôpital.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent