Corse : des tags hostiles au préfet Erignac découverts à Cargèse, le village d'Yvan Colonna

Police
DirectLCI
HAINE - Des tags nuisibles au préfet Claude Érignac, assassiné à Ajaccio le 6 février 1998, ont été découverts ce samedi à Cargèse. Ce village de Corse-du-Sud est celui d'Yvan Colonna, condamné en appel le 20 juin 2011 à la réclusion criminelle à perpétuité pour l'assassinat du haut fonctionnaire.

Des tags nationalistes et hostiles au préfet Claude Érignac ont été découverts samedi 4 mai au petit matin à Cargèse, en Corse-du-Sud. Ces inscriptions ont été écrites à l'encre noire sur les façades de plusieurs murs de la ville. Au total, quatre graffitis dont certains visent directement l'ancien préfet de Corse et Corse-du-Sud, assassiné à Ajaccio le 6 février 1998, qualifié dans l'un de ces tags de "colon". La brigade de recherches d'Ajaccio a ouvert une enquête pour retrouver les auteurs de ces inscriptions.


Sur Twitter, Jean-Martin Mondoloni, conseiller territorial, a partagé une photo des tags retrouvés sur un des murs de Cargèse. 

C'est de Cargèse qu'est originaire Yvan Colonna, surnommé le "berger de Cargèse", condamné pour l'assassinat de Claude Érignac à la réclusion criminelle à perpétuité le 13 décembre 2007 par une Cour d'assises spéciale, composée uniquement de magistrats. Une peine confirmée par deux autres procès, l'un en 2009, annulé par la Cour de cassation, et l'autre en 2011. Colonna, qui a toujours nié son implication dans l'assassinat du préfet, reste aujourd'hui incarcéré à la prison d'Arles. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter