Un homme de 19 ans placé en détention provisoire après avoir violé le confinement à sept reprises

Un homme de 19 ans placé en détention provisoire après avoir violé le confinement à sept reprises

SÉCURITÉ - Un jeune homme âgé de 19 ans a été écroué mardi dernier à Nantes (Loire-Atlantique) pour ne pas avoir respecter à sept reprises la mesure de confinement. En plus du délit commis, l'individu a revendiqué son geste.

L'expression est presque devenue courante au fil des semaines tant les cas se répètent en dépit des arrêtés, du nombre de personnes contaminées et des décès à la hausse. Un jeune homme de 19 ans a été interpellé pour "violation habituelle des mesures de confinement". Les faits ont été commis le 13 avril à 14h40 sur le Cours des 50 otages à Nantes (Loire-Atlantique). Le contrevenant a été déféré devant un juge, placé sous mandat de dépôt et placé en détention provisoire.

L'individu était en effet loin d'en être à sa première. Après avoir été verbalisé à hauteur de 135 euros, puis à hauteur de 200 euros, ce jeune majeur était passé à la case délit très rapidement (quatre infractions et plus). Lundi 13 avril, c'était déjà la septième fois que ce dernier était contrôlé par la police et qu'il n'avait ni attestation, ni raison d'être dehors,  indique la direction départementale de la sécurité publique de Loire-Atlantique (DDSP). Il avait d'ailleurs déjà été condamné précédemment à de la prison avec sursis et avait été placé  sous contrôle judiciaire à la demande du parquet.

Lire aussi

Jugé en juillet

Selon la DDSP, le jeune homme a revendiqué le fait d'être sorti plusieurs fois et de ne pas avoir respecté l'arrêté en vigueur. 

Déféré devant le parquet mardi 14 avril, l'individu dont le sursis a été révoqué a été placé sous mandat de dépôt avant d'être placé sous contrôle judiciaire jusqu'à la date de son audience. Celle-ci aura lieu le 2 juillet 2020.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Réouverture progressive : quelle pourrait être la situation épidémique mi-mai ?

Lire et commenter