Dans l'Oise, un directeur de centre de loisirs suspendu après avoir ligoté un enfant avec de l'adhésif

Police

VIOLENCES - Le directeur du centre de loisirs de Sérifontaine dans l'Oise a été suspendu pour six mois. Il a attaché les poignets d'un enfant de cinq ans avec de l'adhésif.

Le garçon de quatre ans était allongé sur un lit, les mains ligotées avec du ruban adhésif. Au centre de loisirs et d'animation périscolaire (CLAP'S) de Sérifontaine dans l'Oise, c'est une animatrice choquée de l'acte du directeur, qui a pris la photo, raconte Le Parisien. "Il l'avait déjà attaché et l'avait nié par la suite. [Il] pleurait et essayait de se débattre, j'ai pris une photo pour avoir une preuve". 

"J'ai fait ça pour le protéger"

C'était le 11 juillet dernier. Le petit garçon est turbulent. Pendant la sieste quotidienne, il s'amuse à crier "au loup". Les surveillants l'isolent alors dans l'infirmerie. Seulement, le directeur continue de l'entendre et, énervé par ses cris, il va entourer les poignets de l'enfant avec du scotch marron de travaux. Au Parisien, il admettra que c'était "une terrible erreur", et que cet acte était avant tout pour protéger l'enfant qui tapait contre les murs. "J'ai fait ça pour le protéger, afin d'éviter qu'il ne se blesse". 

Lire aussi

Pour cet acte, le directeur a été suspendu six mois et il devrait comparaître devant le tribunal de Beauvais le 19 décembre prochain. "Il sera jugé pour violences ayant entraîné un jour d'ITT sur un mineur par une personne chargée de mission de service public", précise le procureur de la République au Parisien

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter