"Où est Steve ?" : des élus demandent des comptes à Christophe Castaner

Police

DISPARITION - Alors que Steve Maia Caniço a disparu depuis bientôt un mois à Nantes, des parlementaires et la maire de la ville réclament des réponses de la part de l'exécutif.

Cela fait bientôt un mois que les proches de Steve Maia Caniço restent sans nouvelles de lui. Une information judiciaire est en cours et l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie le 16 juillet d'une plainte collective de 89 participants de la Fête de la Musique pour "mise en danger de la vie d'autrui et violences volontaires par personnes dépositaires de l'autorité publique". Plusieurs élus ont rejoint cette mobilisation et demandent désormais à l'exécutif que toute la lumière soit faite sur les circonstances précises de la disparition du jeune homme. 

Voir aussi

Sur Twitter, la maire de Nantes Johanna Rolland a directement interpellé le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. Après avoir alerté le préfet fin juin, elle a demandé à ce dernier, par le biais d'une lettre, d'apporter "sans délai, des réponses précises et publiques". L'élue PS exige ainsi que les "investigations aboutissent extrêmement rapidement". Et conclut : "Je vous demande donc de faire établir et de faire connaître, au plus vite, ce qui s'est déroulé lors de cette intervention." 

Christophe Castaner lui a répondu vendredi au micro de France Info : "Si la maire souhaite des explications sur l'avancée de l'enquête, elle doit s'adresser au parquet".  Plus tard, en déplacement en Eure-et-Loir, le ministre a rappelé l'existence d'une "double-enquête judiciaire sur la disparition et les modalités d'intervention de la police". "Les recherches se poursuivent", a déclaré le ministre, avant d'ajouter : "Je pense à ses proches, je pense à sa famille".

Les députés de la France Insoumise (LFI) se sont également mobilisés. Ces derniers ont diffusé vendredi une vidéo dans laquelle ils dénoncent l'attitude du ministre de l'Intérieur, qui a décoré, le 14 juillet dernier, le commissaire de police en charge des opérations la nuit de la disparition de Steve, à Nantes. Les élus fustigent aussi le manque de réaction de la part de l'exécutif : "La Fête de la Musique, c'est le 21 juin. Ce dimanche, cela fera un mois", écrivent-ils, avant d'interroger : "M. Castaner, où est Steve ?" Si cette vidéo a été publiée sur le compte Youtube de LFI, chaque député du groupe a également posté sa propre vidéo sur les réseaux sociaux. 

Le groupe a annoncé dans le même temps avoir l'intention de déposer "la semaine prochaine une proposition de résolution demandant l'ouverture d'une commission d'enquête parlementaire sur les opérations de dispersion", incluant "tous les députés d'autres groupes qui souhaitent s'y associer".

Jeudi, la députée EELV de Paris Esther Benbassa a profité des questions hebdomadaires au gouvernement à l'Assemblée nationale pour prendre à parti le secrétaire d'Etat Laurent Nunez. "M. le secrétaire d'Etat, où est Steve ? Je répète : où est Steve ?" a-t-elle lancé. Rappelant qu'une "action judiciaire" avait été engagée, Laurent Nunez lui a répondu que "toute la lumière sera faite sur cette affaire".

Le jeune homme de 24 ans est introuvable depuis la nuit du 21 au 22 juin dernier, après que les policiers ont interrompu brutalement la fête qui se déroulait sur le quai de Wilson, à Nantes, et sommé aux participants d'arrêter la musique. 14 d'entre-eux étaient alors tombés dans la Loire, aveuglés par le gaz lacrymogène projeté par les forces de l'ordre. Dans le fleuve, les recherches se poursuivent. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter