Dordogne : des motards victimes de fils de fer tendus dans les bois

Police
COLÈRE - Un moto-club périgourdin dénonce la pose de pièges dans les chemins forestiers du secteur. Une plainte a notamment été déposée à la suite de la chute d'un pilote lors de laquelle ce dernier avait perdu connaissance.

Les motards périgourdins habitués à sillonner les sentiers forestiers ne sont plus sereins. Après un premier accident qui avait valu à la victime 8 jours d'ITT fin mars, la découverte récente de nouveaux fils de fer tendus dans les bois du secteur, inquiète un moto-club local qui a alerté les autorités. 


C'est à la suite de la chute d'un pilote ayant perdu connaissance à Milhac-de-Nontron dans le Périgord vert, qu'une plainte avait été déposée début avril. Il aurait pu s'agir d'un acte isolé, mais de nouveaux témoignages évoquant la présence de pièges, et notamment de clous, laissent penser aux premiers concernés qu'ils seraient victimes d'"extrémistes", relate La Dordogne libre

Des actes "criminels"

Le 12 mai, sur la commune de Lisle cette fois, des motards auraient notamment retrouvé une lettre mise en évidence sur un arbre avec une tête de mort et ce message : "Vous êtes de la même race que ces gens qui jettent leurs sacs plastiques dans la mer, de ceux qui abandonnent leurs poubelles en montagne, bref, de ceux qui ne respectent rien sauf leur amusement".

Francis Delord, président du moto-club "Par chemins" qui assure militer pour une utilisation raisonnée des chemins de randonnée, dénonce des actes "criminels". Il a fait appel à un avocat, dans l'optique selon France Bleu, de déposer une seconde plainte au non de l'association concernant ces actes malveillants.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter