Accident de voiture mortel dans la Drôme : cinq enfants d'une même famille tués, le bilan risque de s'alourdir

Accident de voiture mortel dans la Drôme : cinq enfants d'une même famille tués, le bilan risque de s'alourdir

ACCIDENT - Un terrible accident est survenu, lundi 20 juillet, à hauteur d'Albon (Drôme), sur l'autoroute A7 dans le sens Sud-Nord. Cinq enfants sont morts et trois adultes et un enfant de 7 ans ont été grièvement blessés.

Une nouvelle tragédie routière estivale a frappé lundi soir sur l'A7 neuf membres d'une même famille dont le monospace a pris feu avant d'effectuer une sortie de route dans la Drôme, provoquant la mort de cinq enfants de 3 à 14 ans qui se trouvaient à bord. Les quatre autres passagers, trois adultes et un enfant de 7 ans, ont été transférés à l'hôpital, a indiqué le procureur de Valence Alex Perrin, précisant que le pronostic vital était engagé pour l'enfant et deux adultes. Les adultes ont été répartis dans les hôpitaux de Lyon-Nord et Lyon-Sud, l'enfant est à l'hôpital de Bron. Toutes les victimes appartiennent à une même famille originaire de Vénissieux, en banlieue de Lyon.

Contacté par l'AFP, le préfet du département Hugues Moutouh craint que le bilan s'alourdisse. "Ce sont des grands brûlés, on peut imaginer le pire pour les quatre. On risque d'avoir un bilan alourdi dans les prochaines heures, les prochains jours", a regretté Hugues Moutouh.

La piste du problème technique

Les faits se sont déroulés en début de soirée à hauteur d'Albon, dans le sens Sud-Nord. Selon le procureur, le monospace Renault prévu pour sept personnes a "manifestement" pris feu, le conducteur en a perdu le contrôle et il est "parti en tonneaux". Les corps des cinq enfants décédés ont été "brûlés à un niveau important", ce qui complique leur identification, a ajouté le procureur.

"Avant de tomber dans l'inconscience, le conducteur du véhicule a dit qu'il avait tenté désespérément de freiner et que les freins ne répondaient plus", a également affirmé le préfet. Sur des vidéos de Vinci Autoroutes, "on le voit se diriger vers la bande d'arrêt d'urgence à grande vitesse puis il y a trois, quatre tonneaux. Le véhicule est déjà en feu, et puis alors il y a un embrasement généralisé suite aux tonneaux et le véhicule est complètement écrasé sur le toit".

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes du sinistre et tenter d'établir s'il y a eu une défaillance technique ou défaut d'entretien. Avant de perdre connaissance, le conducteur a déclaré à des témoins avoir rencontré un problème de freinage, a encore indiqué le procureur de Valence.

Macron et Castex apportent leur soutien aux victimes et aux proches de la famille

Les ministres de l'Intérieur, Gérald Darmanin et des Transports, Jean-Baptiste Djebbari se sont rendus sur place après minuit. "Cinq enfants décédés dans des conditions particulièrement atroces et un enfant qui lutte pour la vie en ce moment même, on pense à ces familles particulièrement endeuillées", a affirmé le ministre de l'Intérieur  lors d'un bref point de presse.

"C'est par milliers que l'on compte les morts sur les routes, particulièrement en période estivale, il faut donc encourager les françaises et les Français à faire attention, singulièrement lorsqu'ils ont des enfants à bord", a-t-il ajouté.

"Des enfants ont perdu la vie ce soir dans un terrible accident routier dans la Drôme. Je partage la douleur immense des proches des victimes. Mes pensées accompagnent aussi les blessés et tous ceux mobilisés à leurs côtés", a twitté de son côté le président Emmanuel Macron. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Jackpot record de l'Euromillions : ces gagnants pour qui la chance a (très mal) tourné

11% des Français déjà infectés par le Covid-19 : quelles sont les régions les plus touchées ?

"Jean Moulin était un scientifique" : les perles du test de culture G des candidates à Miss France

EN DIRECT - Les remontées mécaniques des stations ouvertes aux ski-clubs et aux professionnels

"L'heure est venue de m'exprimer" : DSK va livrer sa vérité dans un documentaire

Lire et commenter