Electrocutés dans une baignoire : mort mystérieuse d’une fille de 9 ans et d’un homme qui voulait la sauver

Electrocutés dans une baignoire : mort mystérieuse d’une fille de 9 ans et d’un homme qui voulait la sauver
Police

DRAME - Une petite fille de 9 ans est morte après avoir été électrocutée dans sa baignoire. On ne connait pas encore les causes de ce qui s'apparente à un accident. Un homme a été mortellement blessé en tentant de la sauver. Une enquête est ouverte.

Une fillette de 9 ans est morte en prenant une douche dans la baignoire familiale à Arvert (Charente-Maritime). Les faits se sont produits vers 19 heures mercredi soir dans le secteur d'Avallon. Pour une raison encore inconnue, la fillette est morte électrocutée. Or, d’après les premières constatations , aucun appareil ménager ne serait en cause. La mère de la fillette a tenté d'intervenir et serait blessée. Son compagnon a lui aussi tenté d'intervenir. Il n'a, lui, pas survécu à ses blessures.

Une enquête a été ouverte par la gendarmerie de La Tremblade pour déterminer les causes de ce drame.

En vidéo

Électricité : de nombreux diagnostiques sont désormais obligatoires pour les propriétaires

Autopsie ce jeudi

Selon nos informations, la famille venait d'acheter la maison, rue des Petits commerces, où le drame s'est produit. "Il s'agit d'une famille recomposée avec quatre enfants dont un n'était pas tout le temps dans ce foyer. Ils s'étaient installés il y a un mois, un mois et demi et avaient entrepris des travaux.  Au moment du drame, la mère de famille, son compagnon, la fillette de neuf ans et un enfant de 4 ans se trouvaient au domicile, indique une source proche du dossier à LCI. Il semblerait qu'une prise multiple se trouvait près de la douche, et qu'il y avait de l'eau par terre. Le compagnon de la mère est le premier à être intervenu. La mère aurait pris l'initiative elle de couper le courant avant de tenter de sauver sa fille et son compagnon, en vain". 

La mère de famille en état de choc a été hospitalisée à Royan. Les corps des victimes devaient être autopsiés jeudi à Poitiers. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent