Ecole incendiée à Béziers : les 279 élèves sans classe jusqu'au 12 novembre

Police

DOMMAGE COLLATÉRAL - Après les incendies criminels qui ont touché leur école, dans la soirée du 31 octobre, les élèves de l'école des Tamaris, dont 17 classes sont depuis inutilisables, ne pourront pas retourner en classe avant le 12 novembre, a appris France Bleu Hérault samedi 2 novembre.

Les 279 élèves de l'école primaire des Tamaris, incendiée dans la soirée du 31 octobre dans des violences à Béziers, seront privés d'école pendant 10 jours, a appris France Bleu Hérault, samedi 2 novembre. De leur école, encore plus. Les incendies qui ont touché les 17 classes, détruisant deux d'entre elles, l'ont rendue inutilisable pour une durée indéterminée. Des experts sont attendus prochainement pour analyser les possibilités de réhabilitation de l'établissement scolaire, des fumées ayant circulé dans les moindres recoins de l'école, tandis que les flammes ont fragilisé la structure du bâtiment.

Voir aussi

Résultat, c'est dans d'autres écoles du secteur que les écoliers feront leur retour en classe, mais seulement dans 10 jours, le temps que les établissements en question organisent leur arrivée. Chaque famille saura avant la fin de la semaine prochaine où son ou ses enfants seront accueillis, poursuit la station locale. En attendant, les parents se sont vus demander par la mairie de garder leurs enfants chez eux. Une maison de quartier pourra éventuellement accueillir ceux dont les parents ne peuvent se charger, "mais elle ne peut pas recevoir 300 enfants", a indiqué l'administration locale.

En attendant, l'enquête se poursuit pour identifier les auteurs de l'incendie, qui a suscité l'émotion dans tout le pays, jusqu'aux ministères de l'Intérieur et de l'Education nationale. Samedi 2 novembre, le parquet a indiqué avoir prolongé la garde à vue d'un mineur âgé de 15 ans, dont les enquêteurs soupçonnent l'implication dans ces faits.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter