Enfants fauchés à Lorient : le petit garçon grièvement blessé est sorti du coma

Enfants fauchés à Lorient : le petit garçon grièvement blessé est sorti du coma
Police

FAIT DIVERS - Le petit garçon âgé de 7 ans, grièvement blessé lors de l’accident survenu en fin d’après-midi le dimanche 9 juin à Lorient (Morbihan) est sorti du coma, a-t-on appris ce lundi. Son cousin, de deux ans son aîné, n’avait lui pas survécu.

Un peu plus de trois semaines après le terrible drame, Sameth va mieux. "Il est sorti du coma mais reste hospitalisé", fait savoir à LCI son avocat Me Philippe Courtois. Le dimanche 9 juin aux environs de 17h30, le petit garçon âgé de 7 ans avait été violemment percuté par un chauffard alors qu’il se trouvait sur le trottoir d’une rue de Lorient avec son cousin Bünyamin. Ce dernier, âgé de 9 ans, n’a pas survécu à ses blessures.  Sameth avait lui été placé dans le coma par les médecins de l'hôpital Morvan à Brest. L’enfant présentait des fractures aux jambes, à un bras, aux pieds et à la hanche. Il avait été également touché au niveau de l’épaule et des poumons. 

Un troisième enfant se trouvait sur le trottoir avec les deux victimes et n’a heureusement pas été touché par le véhicule. Témoin oculaire du drame, Diyar, 7 ans, reste très choqué. 

Lire aussi

Un troisième enfant très choqué

L'événement avait ému toute la France, d'autant plus que le conducteur du véhicule avait pris la fuite avec sa passagère. Celle-ci avait été interpellée le mercredi 12 juin après s’être rendue chez des particuliers dans la commune de Caudan (Morbihan). Le conducteur, lui, avait été arrêté le mardi 18 juin devant l’hôtel B&B de Lanester, commune voisine. 

A l'issue de sa garde à vue, Gaëlle T., 21 ans, a été mise en examen pour" non-assistance à mineurs de moins de 15 ans en danger" et placée en détention provisoire. Kylian L-R., 20 ans, a été lui mis en examen pour "homicide et blessures involontaires aggravés. "Il a confirmé être le conducteur du véhicule, avoir refusé d'obtempérer et être à l'origine des accidents", avait déclaré Laureline Peyrefitte, procureur de la République au cours d’une conférence de presse après l’interpellation du chauffard.

Ce jeudi, la Chambre de l’Instruction de Rennes se réunira dans la matinée suite à l’appel formé par Gaëlle T., passagère du véhicule impliqué, qui a formulé une demande de remise en liberté. Celle-ci conteste son placement en détention provisoire. 

Les familles des victimes, et leur avocat, Philippe Courtois, donneront eux une conférence de presse jeudi en fin de journée. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent