Les deux enfants enlevés à Drancy retrouvés sains et saufs, leur père interpellé

Les deux enfants enlevés à Drancy retrouvés sains et saufs, leur père interpellé
Police

FAIT DIVERS - Les deux enfants violemment enlevés par leur père jeudi dernier ont été retrouvés "sains et saufs", accompagnés de leur ravisseur, dans un hôtel de Seine-Saint-Denis, a déclaré ce vendredi le parquet de Bobigny.

Il est miraculeusement passé inaperçu pendant une semaine, avant que l'un de ses complices ne révèle sa localisation. Le père qui avait enlevé deux de ses enfants jeudi dernier a été localisé ce vendredi 10 juillet dans un hôtel situé à Villepinte. Selon des images de vidéosurveillance, il se trouvait dans cet hôtel depuis la nuit de jeudi à vendredi, accompagné de ses enfants. Retrouvés "sains et saufs", ils seront pris en charge en milieu hospitalier puis confiés aux services de l'aide sociale à l'enfance. Le père, quant à lui, a été placé en garde à vue pour "enlèvement en bande organisée, violences et dégradations de biens privés".

Des ravisseurs "organisés et déterminés"

Les faits remontent à jeudi dernier. Vers 5h50, le père, âgé de 31 ans, ainsi qu'au moins un complice, se rendent chez l'ex-belle-mère du ravisseur. "De toute évidence organisés et déterminés", pour reprendre les mots du parquet de Bobigny, ils sont "gantés, casqués et munis de fumigènes". Après avoir forcé la porte, du logement, ils pénètrent de force dans l'appartement de la grand-mère maternelle pour s'emparer des deux enfants, encore en tenue de nuit, et prennent la fuite. C'est là que sont enlevés Abdelwahad, âgé de 5 ans et demi, et sa sœur Salwa, 7 ans. Un appel à témoignage est ensuite lancé mardi dernier. 

C'est finalement sur deux complices que les enquêteurs mettent d'abord la main. Retrouvés en suivant les déplacements du trentenaire, ils sont interpellés dans la soirée du 9 juillet, précise le parquet dans son communiqué. C'est l'un d'eux qui confirme la présence des deux enfants et de leur ravisseur dans un hôtel du XIe arrondissement. Si la préfecture avait prévenu que l'homme recherché était "susceptible de se rendre à l'étranger, notamment en Belgique, Allemagne ou Algérie", son complice affirme de son côté que l'homme avait pour projet de rejoindre l'Italie. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent