Enquête sur le "camion charnier" : la police britannique appelle deux suspects à se rendre

Police

ENQUÊTE - Dans le cadre de l'enquête sur la découverte de 39 corps dans le "camion de l'horreur", la police britannique a enjoint vendredi deux suspects à se rendre. Les deux frères de nationalité nord-irlandaise sont soupçonnés d'homicides involontaires.

La police britannique appelle ce vendredi 1er novembre deux suspects nord-irlandais à se rendre dans le cadre de l'enquête sur la découverte, dans la nuit du 22 au 23 octobre, de 39 personnes mortes dans un camion frigorifique près de Londres. Ronan Hugues, âgé de 40 ans, et son frère Christopher, âgé de 34 ans, sont soupçonnés d'homicides involontaires et recherchés par la police de l'Essex depuis mardi. 

"Bien que nous ayons déjà parlé avec Ronan Hughes par téléphone, nous avons besoin d'avoir une conversation avec son frère et lui en chair et en os", a révélé l'inspecteur en chef de la police de l'Essex Dan Stoten, lors d'une conférence de presse. 

Lire aussi

Le chauffeur maintenu en détention

Les 39 victimes, 31 hommes et 8 femmes, ne sont pas toutes identifiées à ce stade, mais il s'agirait pour la plupart de Vietnamiens qui voyageaient avec de faux passeports chinois. Cependant, l'enquête progresse et a donné lieu à des interpellations. Maurice Robinson, le chauffeur du camion nord-irlandais de 25 ans est maintenu en détention jusqu'au 25 novembre prochain dans l'attente de son procès. L'homme est poursuivi pour des chefs d'homicides involontaires, trafics d'êtres humains, aide à l'immigration illégale et blanchiment d'argent. 

Un autre homme, lui aussi de nationalité nord-irlandais, a été arrêté à Dublin le 26 octobre dernier et trois autres personnes ont été interpellées en Grande-Bretagne puis libérées sous caution.

Deux personnes arrêtées par la police vietnamienne

Plus tard dans la journée, la police vietnamienne a arrêté deux personnes soupçonnées d'être impliquées dans le drame. Elles ont été arrêtées dans la province centrale de Ha Tinh, "dans le cadre de l'enquête sur les 39 morts", selon un communiqué publié sur le site internet de la police. Aucun autre détail n'a été fourni sur ces deux suspects, arrêtés pour "organisation d'immigration illégale".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter