Essonne : une policière gravement blessée après avoir été percutée par un véhicule en fuite

Essonne : une policière gravement blessée après avoir été percutée par un véhicule en fuite

FAIT DIVERS – Une policière de 51 ans a été gravement blessée aux Ulis (Essonne) dans la nuit après avoir été volontairement renversée par un automobiliste. Ce dernier est en fuite.

C’est pendant une intervention qu’une policière de 51 ans a été gravement blessée par un automobiliste qui l’a percutée aux Ulis, dans l’Essonne, dans la nuit de samedi 14 à dimanche 15 novembre. Selon une source policière à France Bleu, les forces de l’ordre ont contrôlé un camp de gens du voyage après avoir été alertées de la présence de personnes armées. La fonctionnaire intervenait avec sa brigade parce qu'une rixe avait lieu et que des coups de feu avaient été tirés vers 1h du matin, a précisé une source policière à l’AFP.  

Lorsque la vingtaine de policiers est arrivée sur place, trois voitures ont alors pris la fuite selon Le Parisien. Les policiers ont jeté des dispositifs "diva" pour crever les pneus et empêcher la fuite, ce qui a échoué. C’est à ce moment-là qu’une voiture a percuté la policière avant de fuir en direction de l’autoroute A10. Selon le parquet d'Evry, cité par l'AFP, il ne fait aucun doute que la voiture a percuté la policière volontairement. 

La policière opérée dans la nuit

 La policière a été grièvement blessée, notamment au bassin et souffre d'un  traumatisme crânien. Elle a été opérée dans la nuit d'un de ses deux poignets  fracturés et se trouve actuellement en salle de réveil, a précisé Claude Carillo, d'Alliance Police Nationale à l'AFP.

Après avoir perquisitionné les lieux, les policiers ont trouvé des armes, notamment un fusil et un pistolet, précise Le Parisien. Trois personnes ont été interpellés pour détention d'armes et placées en garde à vue mais le conducteur du véhicule qui a percuté la policière, lui, est toujours en fuite. Le parquet a ouvert une enquête pour tentative d'homicide volontaire sur  personne dépositaire de l'autorité publique, confiée à la police judiciaire de  Versailles.

Il y a un mois, des faits similaires à Savigny-sur-Orge

"On paie un lourd tribut dans le département, avec deux tentatives d'homicide en moins d'un mois", se désole Claude Carillo. "Les individus sont  totalement déterminés et ont un vrai sentiment d'impunité", estime le  syndicaliste. "Le problème est beaucoup plus profond", juge de son côté Guillaume Roux d'Unité SGP Police qui pense "que ce sont les réponses pénales qu'il faut adapter". Mi-octobre, un policier avait été grièvement blessé après avoir été renversé par une voiture en fuite à Savigny-sur-Orge. Ce fonctionnaire est toujours hospitalisé dans un état grave, a rappelé Guillaume Roux.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 9000 contaminations ces dernières 24 heures

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

Lire et commenter