Etudiante retrouvée dans un coffre de voiture : le suspect mis en examen

Police

ENQUÊTE - Un homme âgé de 33 ans s'est rendu lundi à la police dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de Sandra B., étudiante de 23 ans qui avait été retrouvée morte dans son coffre de voiture dans le Val-de-Marne. Le suspect a été mis en examen ce mardi et placé en détention provisoire.

Il était recherché depuis plusieurs semaines et un mandat d'arrêt avait été délivré à son encontre. Lundi, un peu plus de trois semaines après que Sandra B. , 23 ans, a été retrouvée morte ligotée et bâillonnée dans le coffre de sa voiture à Valenton (Val-de-Marne), un suspect s'est rendu à la police.

"L'individu est né en avril 1986 et est d'origine pakistanaise. Il s'est présenté au "36 Bastion", le siège de la police judiciaire parisienne", a indiqué ce mardi une source judiciaire à LCI confirmant une information d'Europe 1. Le suspect n’a pas été placé en garde à vue mais directement en rétention.  Il a été présenté à un juge d'instruction mais a gardé le silence". 

L'homme de 33 ans a été mis en examen ce mardi pour "arrestation, enlèvement, et séquestration suivi de mort commis en bande organisée", "modification de la scène de crime", et "recel de cadavre", a précisé le parquet de Créteil à LCI. 

Lire aussi

Mobile inconnu

A ce stade des investigations, le mobile du suspect, qui ne parle pas le français et qui n'a pas souhaité s'exprimer demeure inconnu. 

Le cadavre de Sandra B. avait été découvert dans le coffre de sa voiture à Valenton le 12 mai. Dans le cadre de son stage de master, l'étudiante démarchait des supermarchés en région parisienne. Le 9 mai, elle s'était rendue en voiture en Essonne et était repartie vers midi en direction de Créteil, où elle habite. 

Sur le chemin, elle avait envoyé des messages à ses proches, selon les déclarations de ces derniers aux enquêteurs de la brigade criminelle de Paris. Ils ont ensuite cessé d'avoir des nouvelles et ont signalé à la police la disparition de cette jeune femme, d'après eux, "sans histoires".

En tentant de retrouver sa trace dans les jours qui ont suivi, les proches étaient tombés dimanche soir sur sa voiture, garée à Valenton. Prévenue, la police découvrira dans le coffre le corps de la jeune femme, bâillonnée, pieds et poings liés à l'adhésif. Une information judiciaire contre X avait été ouverte le 21 mai. Selon l'autopsie, la jeune femme est morte asphyxiée, après avoir été étranglée. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter