Eure : "jets d'œufs" et "pétards" devant le domicile de la mère d'Alexandre Benalla

Police

FAIT DIVERS - Une vingtaine de personnes s'est rassemblée dimanche de façon hostile devant le domicile de la mère d'Alexandre Benalla dans l'Eure. Deux d'entre elles ont été interpellées et placées en garde à vue avant d'être relâchées.

Une vingtaine de personnes s'est regroupée dimanche vers 16 heures devant le domicile de la mère d'Alexandre Benalla dans l'Eure. "Les individus se sont retrouvés là-bas. Il y a eu des jets d'œufs et de pétards. Les gendarmes ont été alertés et à leur arrivée, deux personnes toujours présentes ont été interpellées et placées en garde à vue pour 'violences en réunion sans ITT'", indique une source proche du dossier à LCI confirmant une information de Paris Normandie

La mère d'Alexandre Benalla a déposé plainte. Selon nos informations, les deux personnes placées en garde à vue ont elles été relâchées le soir même avant 22 heures. Elles attendaient les suites possibles qui pourraient être données.  

LCI a pu recueillir le témoignage d'une des personnes interpellées qui nous confirme que le groupe d'individus constitués de Gilets jaunes et de "citoyens et citoyennes non-Gilet jaunes" ont profité de l'anniversaire d'Alexandre Benalla pour organiser ce rassemblement devant le domicile de sa mère. Le dimanche 8 septembre, l'ancien garde du corps d'Emmanuel Macron fêtait ses 28 ans. "Nous nous sommes présentés avec des masques de Benalla, sauf moi qui suit toujours restée à visage découvert. Nous sommes restés un quart d'heure en tout. Trois œufs ont été lancés et nous avons allumé des fumigènes jaunes." 

"Nous sommes venus souhaiter un bon anniversaire à Alexandre Benalla"

"Je tenais à lui offrir un œil factice", nous raconte la femme interpellée. Ce 'cadeau' est une référence directe aux personnes éborgnées lors des samedis de manifestations de Gilets jaunes. Par ce geste, elle entendait également dénoncer un traitement judiciaire qu'elle juge différent "selon que vous soyez en haut de la cordée ou que vous ne soyez rien. Il n’est pas normal qu’Alexandre Benalla se cache derrière son carnet d’adresses. Nous dénonçons une justice à deux vitesses."  

Quant aux faits de dimanche, d'après elle, le petit groupe a rapidement quitté les lieux quand la mère d'Alexandre Benalla est sortie de son domicile et qu'elle a précisé que son fils n'était pas là. "Personne n'a couru" Les choses se sont ensuite envenimées avec l'occupant d'une maison attenante. "Il y a eu des heurts avec un voisin pour 'une histoire d'eau'." Elle affirme être restée sur les lieux quand les gendarmes sont arrivés pour s'expliquer. "Mon binôme et moi étions assis dans l'herbe et nous avons subis un contrôle d'identité, puis une garde à vue en plein air." Elle explique avoir été ensuite menottée et emmenée au poste avec son camarade d'infortune. 

Les investigations se poursuivent et les suites de cette affaire devraient être connues très prochainement. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter