Explosion à Paris : le lourd tribut des sapeurs-pompiers après une année 2018 tragique

Police

Toute L'info sur

Explosion rue de Trévise à Paris

DRAMES - Depuis 2015, les sapeurs-pompiers ont vu nombre d'entre eux trouver la mort dans des incendies et autres accidents de la route, avec notamment une année 2018 particulièrement meurtrière, avec sept décès de soldats du feu. Ce samedi, ce sont deux pompiers qui sont morts dans une explosion rue de Trévise, à Paris.

Ce samedi matin, aux alentours de 9h rue de Trévise, dans le IXe arrondissement de Paris, une violente explosion survenue dans une boulangerie a coûté la vie à quatre personnes, dont deux pompiers. Ces dernières années, un certain nombre de soldats du feu ont perdu la vie alors qu'ils étaient en intervention. Voici la liste des principaux accidents depuis 2015.

4 décès en 2015

Le 13 mars 2015, un incendie de pavillon à Livry-Gargan, en Seine-Saint-Denis, a causé la mort d'une caporal-chef de 26 ans et d'un autre pompier de 25 ans, décédé quelques jours plus tard des suites de ses blessures. La même année, le 18 septembre, une femme pompier volontaire a quant à elle trouvé la mort dans un incendie survenu dans la région de Cerbère, dans les Pyrénées-Orientales. 

Deux jours plus tard, à Saint-Hippolyte, dans le Doubs, c'est une nouvelle fois une femme sapeur-pompier âgée de seulement 19 ans qui trouvera la mort, mais cette fois dans un accident de la route, lors d'un départ en intervention. Selon le parquet de Montbéliard, qui avait ouvert une enquête à l'époque, le conducteur du fourgon de pompiers, sérieusement blessé, était fortement alcoolisé, avec 2 g/l d’alcool dans le sang.

3 morts en 2016, 1 en 2017

L'année suivante, en 2016, trois faits divers vont frapper les sapeurs-pompiers, avec un premier décès à déplorer le 14 juillet. Un pompier de 34 ans va ainsi mourir dans l'accident de son véhicule alors qu'il venait combattre un incendie menaçant quatre campings à Torreilles, dans les Pyrénées-Orientales. Trois de ses coéquipiers seront quant à eux gravement blessés. 

Le 22 septembre 2016, un soldat du feu âgé de 24 ans décède à Béziers, dans l'Hérault, après avoir été gravement brûlé le 10 août dans un incendie de forêt. La veille de Noël, le 24 décembre, c'est un autre pompier qui va trouver la mort dans l'accident de son fourgon d'intervention, qui s'est retourné lors d'un trajet vers Milly-la-Forêt, dans l'Essonne.

En 2017, un pompier volontaire de la caserne de La-Chapelle-d'Angillon, dans le Cher, subira le même sort en étant tué dans l'accident de son véhicule, alors qu'il allait intervenir pour éteindre un feu de cuisine dans une habitation.

Une année 2018 tragique pour les soldats du feu

L'année 2018 a été particulièrement meurtrière pour les pompiers, avec sept décès parmi leurs coéquipiers, dont quatre dès le mois de janvier. Le 4 du mois, un pompier volontaire tombe dans un torrent lors d'une intervention liée à la tempête Eleanor dans les gorges du Breda, situées entre l'Isère et la Savoie. Il est retrouvé mort le lendemain en Savoie. 

Trois jours plus tard, le 7 janvier 2018, deux pompiers vont mourir en combattant un incendie nocturne survenu dans une maison du village d'Estrée-Blanche, dans le Pas-de-Calais. Deux jeunes civils vont également périr dans cet incendie. Le 10 janvier, un sergent va être blessé lors d'une intervention dans un incendie criminel de parking à Choisy-le-Roi, dans le Val-de-Marne. Il succombera à ses blessures quelques jours plus tard.

Le 10 juin, deux sapeurs-pompiers volontaires, âgés de 38 et 46 ans, vont mourir dans un accident de la route en Ille-et-Vilaine, alors qu'ils circulaient dans un véhicule de lutte contre les feux de forêt. Le 5 septembre, un sapeur-pompier de 27 ans va être tué à l'arme blanche par un individu en "crise de démence" à Villeneuve-Saint-Georges, dans le Val-de-Marne.

Lire aussi

Avant le drame survenu ce samedi dans le IXe arrondissement de Paris, un pompier volontaire avait trouvé la mort le 9 janvier dernier en Nouvelle-Calédonie après avoir été gravement brûlé lors d'un incendie le 8 janvier.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter