Bas-Rhin : un homme s'accuse du meurtre de son ex-compagne

Bas-Rhin : un homme s'accuse du meurtre de son ex-compagne

FEMINICIDE - Alors qu'il était en garde à vue pour une tentative de meurtre, un homme a avoué avoir tué son ex-compagne aux enquêteurs, avant de les emmener sur les lieux du meurtre, a indiqué l'AFP, confirmant une information des "Dernières nouvelles d'Alsace".

Alors qu'il était en garde à vue pour avoir attaqué au couteau un homme, à la mi-août, à Strasbourg, un homme s'est accusé du meurtre d'une femme, retrouvée morte au milieu d'un champ à Ostwald, dans le Bas-Rhin, le mois précédent, a indiqué une source policière à l'AFP, jeudi 29 août. 

Agé de 35 ans et défavorablement connu des services de police et de justice, ce toxicomane avait été interpellé mi-août avec un couteau, ses vêtements maculés de sang. Il venait de grièvement blesser un homme dans son appartement du quartier de la gare à Strasbourg, a poursuivi cette même source, confirmant une information des Dernières nouvelles d'Alsace

Lire aussi

En garde à vue pour tentative de meurtre, "il a fait des déclarations spontanées aux enquêteurs concernant sa présence sur les lieux" où le corps d'une femme de 41 ans avait été découvert le 21 juillet, à Ostwald. Etant donné l'état de décomposition avancé du corps, les services médico-légaux n'avaient pas été en mesure de déterminer quelles étaient les causes de la mort de cette femme, Céline Tanzi. Toxicomane, un temps prostituée, les enquêteurs ont un temps pensé que son décès était lié à une overdose ou à une "passe qui s'est mal passée", racontent les DNA.

"On a encore besoin de vérifier"

Les DNA indiquent qu'à la suite de ses aveux, l'homme a conduit les enquêteurs sur le lieu des faits et leur a permis de retrouver des affaires appartenant à la victime, dans un sous-bois, puis les a menés à l'endroit où il s'était débarrassé d'un couteau. "Il s'accuse mais on a encore besoin de vérifier, il faut que cela soit compatible avec les constatations médico-légales et ce que les enquêteurs ont recueilli comme éléments d'enquête", a toutefois indiqué la source policière à l'AFP. Il l'aurait poignardée à de multiples reprises, à l'issue d'une dispute provoquée par le fait qu'il ne supportait pas que son ex-compagne fréquente d'autres hommes.

A ce jour, et si les déclarations de cet homme sont corroborées par l'enquête, cela porterait à 99 le nombre de femmes mortes sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint depuis le début de l'année 2019. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

EN DIRECT - Tensions à Jérusalem, frappes sur la bande de Gaza : Washington condamne "une escalade inacceptable"

Mort de Michel Fourniret : "Il était incapable de donner des informations", réagit le père d'Estelle Mouzin

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Cinq départements désormais en alerte orange pluie-inondation

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.