83e féminicide de l'année : Mélissa a été tuée d'un coup de couteau par son compagnon

Police

GUYANE - Une jeune femme a été retrouvée mardi à son domicile, à Cayenne, décédée à la suite d'un coup de couteau dans la carotide. Un coup de couteau qui aurait été porté par son compagnon, déjà connu par les services de police pour homicide. L'auteur des faits s'est confié à des proches de la victime, qui ont alerté secours et forces de l'ordre.

Elle avait 26 ans. Mélissa a été retrouvée sur son lit, une plaie dans le cou, visiblement provoquée par arme blanche. Ses proches l'ont découverte inanimée à son domicile dans le quartier Hibiscus de Cayenne, en Guyane, après avoir été alertés par des déclarations du meurtrier présumé : le mari de la victime. A leur arrivée, les secours n'ont pu que constater le décès de la jeune femme. Selon les premiers éléments, les faits se seraient déroulés mardi en fin d'après-midi.

Le meurtrier présumé était connu des services de police

Parallèlement à ces événements, l'auteur présumé s'est rendu sur le lieu de travail de sa petite amie, un fast-food situé route de Rémire-Montjoly à Cayenne. Là, il s'est encore confié sur son acte à un collègue et proche de la défunte, déclarant l'avoir poignardée. Ce témoin a alors contacté les forces de l'ordre. La gendarmerie et une brigade de police se sont rendues directement sur place et ont interpellé le suspect, "agité, alcoolisé et en possession d'un couteau", comme le rapporte la 1ère France Info. Menaçant de se porter des coups à lui-même, l'homme a été emmené à l'hôpital avant d'être placé en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire. Jean-Claude Belot, le procureur de la République adjoint, a déclaré ce mercredi matin que l'individu "était déjà connu des services de police", notamment pour une ancienne condamnation pour homicide.

Lire aussi

Deux féminicides en deux jours, 83 depuis le début de l'année

Ce drame s'est déroulé le lendemain du meurtre d'une femme de 35 ans, étranglée par son mari à Morschwiller-le-Bas dans le Haut-Rhin, lorsqu'elle lui a annoncé vouloir le quitter. Le meurtre de Mélissa est donc le 83e féminicide recensé par les associations depuis le 1er janvier 2019. 121 femmes ont été tuées par leur partenaire ou ex-partenaire en 2018 : les deux tiers ont donc déjà été atteints cette année, en seulement sept mois. 

Afin d'alerter les services publics sur l'urgence de la situation, les associations ont lancé une pétition. Sur les réseaux sociaux, nombreux sont les internautes qui réclament l'avancée du "Grenelle des violences conjugales" annoncé par l'Etat. Cette assemblée se tiendra début septembre, afin de communiquer sur ces crimes et de tenter de mettre en place des solutions pour enrayer le phénomène.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter