Grenoble : un homme fait une chute mortelle du 13e étage en tentant d'échapper à la police

Grenoble : un homme fait une chute mortelle du 13e étage en tentant d'échapper à la police
Police

FAIT DIVERS - Deux individus qui squattaient un logement à Grenoble dans l'Isère ont tenté jeudi après-midi d'échapper à un contrôle de police. L'un d'entre eux est décédé après une chute du 13 étage de l'immeuble.

C'est à la demande du bailleur social Grenoble Habitat que les forces de l'ordre sont intervenues jeudi en début d'après-midi pour un squat situé avenue de Constantine au 13e étage d'un immeuble dans un logement dont les serrures avaient semble-t-il été changées.

Sur place, les policiers de la brigade spécialisée de terrain (BST), accompagnés d'un représentant du bailleur, ont frappé à la porte. Si personne n'est venu ouvrir, des bruits ont été entendus à l'intérieur. Quelques minutes plus tard, les fonctionnaires ont constaté qu'un homme avait chuté dans le vide depuis l'appartement. En bas de l'immeuble, en effet, ils  "découvraient un corps inerte, gisant au pied du bâtiment. Ils alertaient immédiatement les secours. Il était 12h30" a fait savoir le procureur de la République de Grenoble, Eric Vaillant.

Rapidement sur place, les sapeurs-pompiers et une équipe du Samu 38 ont tenté en vain de réanimer la victime qui aurait tenté de fuir en passant de balcon en balcon et aurait accidentellement chuté. 

Lire aussi

Pistolet mitrailleur Scorpion chargé de munitions 7,65

Peu après, les policiers ont découvert un deuxième individu qui s’était, lui aussi, échappé par la fenêtre avant d’atteindre un balcon voisin. "Cet homme né en 1999 en Algérie et défavorablement connu de la justice était interpellé et placé en garde à vue", a précisé jeudi soir le procureur de la République

Sur un balcon de l'immeuble dans un sac, les policiers ont également retrouvé un pistolet mitrailleur Scorpion chargé de munitions 7,65 (catégorie A) ainsi qu’un couteau à cran d’arrêt.

"Aux termes des premières investigations  sur place, l’homme décédé a été identifié comme né en à La Tronche en 1984. Lui aussi était défavorablement connu de la justice. Son autopsie sera pratiquée lundi. L’enquête sur les causes de la mort, la violation de domicile et la détention d’arme de catégorie A a été confiée par le parquet à l’antenne de police judiciaire de Grenoble", a indiqué le magistrat.

 

Eric Vaillant a par ailleurs révélé que l'individu interpellé et placé en garde à vue dans l’affaire de la chute mortelle et du pistolet mitrailleur serait entendu à la demande du juge d’instruction chargé de l’enquête sur le meurtre d'Olivier Mambakasa, survenu le 17 août 2019 alors que la victime, quadragénaire originaire de la République démocratique du Congo, traversait le Village-Olympique, un quartier sensible de Grenoble. "A ce stade, j’invite tout le monde à la plus grande prudence ; le gardé à vue est présumé innocent", a insisté le procureur.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent