Grigny : visés par des tirs de mortier, des policiers ouvrent le feu

Police

VIOLENCES - Des policiers ont été pris à partie ce dimanche à Grigny (Essonne), et l'un d'eux a été blessé à la suite d'un tir de mortier. Selon nos informations, les fonctionnaires ont ouvert le feu au moins huit fois pour se dégager, sans faire de blessé.

Le quartier de la Grande Borne, à Grigny (Essonne) a été le théâtre d'une scène de violence opposant des policiers à leurs assaillants, ce dimanche peu après 13 heures. Visés par des tirs de mortier, des policiers ont fait usage de leur arme au moins huit fois pour se dégager, sans faire de blessé, selon une source proche de l'enquête à LCI. L'un des policiers a été brûlé au bras droit, précise sur Twitter la police nationale.

Un véhicule chargé de stupéfiants

Les policiers ont d'abord suivi une voiture qui refusait d’obtempérer, avant que les occupants de celle-ci ne l'abandonnent rue Renoir. Lorsqu'ils se sont rapprochés du véhicule, chargé de stupéfiants, les trois fonctionnaires de l'équipage police-secours ont reçu plusieurs jets de mortiers.

Le fonctionnaire brûlé au bras droit est "atteint de surdité" et "reste très choqué", affirme également la police nationale. Une enquête a été ouverte et confiée à la sûreté départementale, a indiqué une source proche de l'enquête à LCI.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter