Isère : un collégien mis en examen après l’agression d’un camarade avec une batte de baseball

Isère : un collégien mis en examen après l’agression d’un camarade avec une batte de baseball
Police

VIOLENCE - Le 14 février à Sassenage dans l’Isère, un adolescent a donné plusieurs coups de batte de baseball à un camarade de classe, lui ouvrant l’arcade. Il a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d’approcher sa victime.

Suspecté d’avoir agressé un camarade de classe avec une batte de baseball, un collégien a été mis en examen pour violences avec arme et placé sous contrôle judiciaire, a indiqué lundi 24 février le parquet de Grenoble. L’agression s’est produite le vendredi 14 février dans une classe de troisième du collège Alexandre Fleming de Sassenage, un établissement situé dans la banlieue grenobloise, alors que les élèves assistaient à un cours de technologie.

Selon le récit fait par une source proche du dossier à l'AFP, confirmant une information du quotidien Le Dauphiné Libéré, le collégien a fait irruption dans la salle de classe vers 15h et asséné "deux ou trois" coups de batte de baseball à son camarade avant d'être ceinturé par le professeur.

Lire aussi

Volontairement en retard en classe

L'adolescent avait fait en sorte d’être en retard pour escalader le grillage de l'établissement, et ainsi échapper aux contrôles des agents de sécurité au portail, la batte de baseball dissimulée dans son dos.

Souffrant d'une plaie ouverte de 2 cm à l'arcade, la victime est restée inconsciente à terre l'espace d'une minute, ont indiqué à l'AFP les pompiers. Elle venait de reprendre ses esprits lorsqu'elle a été prise en charge et transportée aux urgences, où elle a fait l'objet d'une "prise en charge neurochirurgicale", a-t-on ajouté de même source.

L'agresseur a été interpellé par les gendarmes dans l'enceinte du collège et a été mis en examen pour "violence avec ITT supérieure à 8 jours commise avec arme à l'intérieur d'un établissement scolaire" à l'issue de sa garde à vue.

Son contrôle judiciaire comprend aussi une obligation de soins et l'interdiction d'entrer en contact avec la victime. 

Lire aussi

Un vol de téléphone à l'origine de l'agression ?

D’après Le Dauphiné Libéré, l’agression pourrait être liée à un vol de téléphone. L’agresseur aurait dit aux gendarmes que la victime "était sur son dos" depuis un moment, "et qu’il voulait se venger", a indiqué le principal du collège dans une lettre envoyée aux parents d’élèves.

Une mesure conservatoire a été actée par la direction du collège à la suite des faits afin d'éloigner l'auteur de l'agression de l'établissement jusqu'au conseil de discipline qui doit statuer mi-mars sur son maintien ou son renvoi.

Selon le Dauphiné Libéré, une cellule psychologique a également été mise en place.

Fin novembre, c’est un autre établissement de Sassenage, le lycée professionnel Roger Deschaux, qui avait été confronté à des faits de violence : agressions entre élèves, mais aussi envers les enseignants. Ces derniers avaient exercé leur droit de retrait.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent