Paris : enquête ouverte après la découverte du corps d’une adolescente de 12 ans

Police

FAIT DIVERS – Une jeune fille est décédée dimanche après avoir chuté du 7e étage d’une tour de l’avenue de Choisy, dans le 13e arrondissement de Paris. La brigade de protection des mineurs de la police judiciaire parisienne est chargée de faire toute la lumière sur ce drame.

Quarante-huit heures après le drame, la thèse du suicide était privilégiée, mais les circonstances du drame restaient encore floues. Vers 15h15, dimanche après-midi, un appel a en effet été passé au 17 pour signaler la présence d’une jeune femme tombée d’un immeuble de grande hauteur dans le 13e arrondissement. 

Rendus au pied de la tour Bergame, au numéro 3 de l’avenue de Choisy dans le quartier chinois, les policiers du commissariat du 13e arrondissement ont découvert le corps d’une adolescente de 12 ans habitant la tour. La victime aurait chuté du 7e étage, où se trouve le domicile familial. Malgré l’intervention des secours, elle n’a pu être sauvée. A 15h48, elle est déclarée décédée. "A la suite de ces faits, une enquête en recherche des causes de la mort a été ouverte et confiée à la Brigade de la protection des mineurs de la police judiciaire de Paris",  indique une source judiciaire à LCI.

La mère hospitalisée

Le père de la victime, interrogé par les policiers sur place dimanche a expliqué qu’il "s’inquiétait de ne pas avoir de nouvelles de sa fille aînée", selon les informations du Parisien. La mère, qui a fait un malaise en apprenant la nouvelle, a été hospitalisée à la Pitié-Salpêtrière. Les deux sœurs de la victime, âgées de 3 et 10 ans, ont été prises en charge par l’entourage familial. 

"L'une d'elles a raconté au policier que juste avant la tragédie, leur père s'était disputé avec sa fille aînée", d’après nos confrères. "La victime s'était plainte auprès des camarades d'école de mauvais traitements chez elle", précise par ailleurs une source proche du dossier au quotidien qui évoque également l’éventualité d’une "liaison amoureuse que la victime entretenait". Des scénarios très différents dont aucun n’était pour l’instant confirmé.

La jeune fille était scolarisée au collège Camille-Claudel, dans le 13e arrondissement de la capitale. Son corps a été transporté à l'Institut médico-légal où une autopsie devait être pratiquée lundi. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter