Seine-Saint-Denis : poignardé, un lycéen de 19 ans succombe à ses blessures

Seine-Saint-Denis : poignardé, un lycéen de 19 ans succombe à ses blessures
Police

DRAME - Un jeune homme de 19 ans, élève d'un lycée d'Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, est décédé le 22 novembre dernier des suites de ses blessures, après avoir été poignardé non loin de son domicile à Saint-Ouen. La victime, prénommée Diadié, était le cousin d'Assa Traoré, la soeur d'Adama Traoré, mort en 2016 dans le Val-d'Oise peu après son interpellation par les gendarmes.

Le lycée d'Alembert, à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, est à nouveau en deuil. Moins de deux mois après le décès du jeune Kewi, 15 ans, poignardé le 4 octobre dernier aux Lilas, un nouvel élève du lycée, âgé de 19 ans, est mort dans la nuit de vendredi à samedi, après avoir été poignardé dans la nuit du 17 au 18 novembre dernier, alors qu'il avait rendez-vous avec "un ami" en bas de son immeuble, à Saint-Ouen, selon une source proche de l'enquête contactée par l'AFP.

La jeune victime, prénommée Diadié, était le cousin d'Assa Traoré, la soeur d'Adama, jeune homme mort lors de son interpellation par les gendarmes dans le Val-d'Oise en 2016. Elle avait été retrouvée inconsciente par les secours vers 1h du matin et souffrait de plusieurs plaies, dont une au cœur, toujours selon une source proche de l'enquête. Une enquête a été ouverte pour homicide et a été confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis.

Lire aussi

L'AFP indique, toujours selon une source proche du dossier, qu'aucun lien n'est établi, à ce stade, entre la mort du jeune Kewi le mois dernier et celle du jeune Diadié. Cette source indique que "rien ne dit" que les deux jeunes hommes se connaissaient. Aucune piste n'est privilégiée pour l'heure. Ce lundi, plusieurs membres du personnel et plusieurs enseignants du lycée d'Alembert ont fait valoir leur droit de retrait.

Sur Facebook, Assa Traoré a réagi au décès de son cousin : "Sa vie s'est arrêtée brutalement et les nôtres ont basculé avec, encore plus, toujours plus. Violemment, injustement. Diadié a été lâchement assassiné, frappé de plusieurs coups de couteau. Il nous a quittés ce vendredi 22 novembre. Ce drame a détruit sa famille. Il a changé la vie de sa mère, de son père, de sa sœur et de ses deux frères à tout jamais." "Ces violences, cette haine destructrice doivent cesser. Je ne veux plus jamais qu'elle soit légitime dans nos quartiers, aux yeux de qui que ce soit" a-t-elle ajouté, appelant à une marche blanche ce samedi à Saint-Ouen, à partir de 14 heures.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter