Il voulait attaquer Emmanuel Macron : un lycéen de 18 ans arrêté à Quimper

Il voulait attaquer Emmanuel Macron : un lycéen de 18 ans arrêté à Quimper

Police
DirectLCI
MENACE - Un jeune homme de 18 ans, lycéen, a été arrêté le 3 novembre après avoir été dénoncé par ses parents. Il avait projeté d'attaquer le président Macron lors de son séjour en Normandie le week-end dernier.

Un lycéen âgé de 18 ans a été placé en garde à vue samedi 3 novembre. Il avait l'intention d'attaquer le président Emmanuel Macron, indique une source proche de l'enquête à LCI, confirmant une information de Ouest France. Le jeune homme, originaire de Quimper, aurait été arrêté à la demande de ses parents, indique le quotidien régional.  Il s'était rendu à Honfleur alors que le président se trouvait en Normandie pour passer les quelques jours du week-end de la Toussaint en famille.


Ce sont ses parents qui seraient venus le récupérer à Honfleur avant de le dénoncer aux policiers, comme le rapporte Ouest France. Selon nos informations, une machette a été retrouvée au domicile du jeune homme. Il a été placé en garde à vue pour menace de mort samedi dernier et présenté à un psychiatre dimanche avant d'être interné à l’hôpital.


Cette garde à vue survient alors que six personnes ont été arrêtées , là aussi, car elles sont suspectées d'avoir projeté "une action violente" contre le président Macron. Une enquête a été ouverte pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle". Il s'agit à ce stade d'un projet, "imprécis et mal défini d’action violente contre le président de la République", indique la source à notre rédaction. Ces six personnes -  cinq hommes et une femme âgés de 22 à 62 ans- seraient liées à "l'ultradroite". Toutes ont été placées en garde à vue. Les investigations en cours devront établir la réalité et la nature exacte de cette menace. 

Comme le révélait LCI dès mardi , les enquêteurs concentrent leurs investigations sur un homme né en 1956 qui avait confié fin octobre à l’un de ses proches vouloir attaquer physiquement Emmanuel Macron avec une lame en céramique, soi-disant indétectable aux contrôles de sécurité. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter