Mont-de-Marsan : la jeune femme retrouvée morte dans un tunnel avait passé la soirée en boîte de nuit avec des amis

Police

FAIT DIVERS- Le cadavre d'une jeune femme a été retrouvé dimanche matin dans le tunnel de Laspecès, reliant Mont-de-Marsan à Saint-Pierre-du-Mont (Landes). Selon nos informations, la victime aurait été étranglée dans la nuit après avoir passé la soirée en discothèque avec un groupe d'amis.

Un peu plus de 24 heures après la découverte du corps sans vie de la victime, l'enquête avance.  Selon nos informations, la jeune femme retrouvée morte dimanche matin dans un tunnel qui relie Mont-de-Marsan à Saint-Pierre-du-Mont dans les Landes présente des signes d’étranglement. 

La jeune fille a été identifiée par les services de police. Une source proche du dossier précise à LCI qu'elle était sortie la veille au soir en boîte de nuit, mais son groupe d’amis se serait dispersé en quittant l’établissement. Que s'est-il passé ensuite? Il s’agit désormais pour les policiers de refaire le fil de la soirée. Plusieurs interrogatoires sont en cours et à venir pour connaître les emplois du temps des différentes personnes qui auraient pu la côtoyer au cours de la soirée.

Enquête ouverte pour homicide volontaire

Le procureur de la République Olivier Janson avait confirmé dimanche "la découverte du corps d'une jeune fille portant des traces de violences, dans un tunnel sous une voie ferrée, reliant les communes de Mont-de-Marsan et Saint-Pierre-du-Mont".

Une enquête pour "homicide volontaire" a été ouverte. L'enquête est menée conjointement par la police judiciaire de Mont-de-Marsan et la Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Bordeaux. 

Appel à témoins

Ce lundi, le procureur de la République Olivier Janson a révélé l'identité de la victime. Il s’agit de Johanna Blanes,  née le 9 novembre 1994 à Toulouse. Celle-cidemeurait à Saint-Pierre-du-Mont et vivait dans la région depuis plusieurs années.

Une autopsie était réalisée ce lundi pour déterminer les causes exactes de la mort de la jeune femme de 24 ans, qui, selon le le magistrat a "vraisemblablement des violences importantes". 

Dans le cadre de l'enquête pour "homicide volontaire" ouverte par le parquet, un "appel à témoins" a été lancé pour reconstituer l'emploi du temps de la victime. 

Mais fait plus inhabituel, les enquêteurs appellent également "toutes personnes" dans la région ayant subi des agressions "dans des conditions similaires" à se faire connaître, précisé Olivier Janson .

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter