Le Havre : une femme de 27 ans poignardée à mort devant ses trois enfants, son conjoint mis en examen

Police

FÉMINICIDE - Une mère de famille de 27 ans a été mortellement poignardée lundi par son compagnon alors qu'elle se trouvait dans la rue au Havre (Seine-Maritime) avec ses trois enfants. Son conjoint a été mis en examen.

Les faits se sont déroulés en pleine rue. Lundi vers 13h10, rue des Briquetiers au Havre (Seine-Maritime), un individu a poignardé sa compagne sous les yeux de ses trois enfants âgés de 2, 4 et 6 ans. "La victime est décédée des suites de ses blessures. L'homme a porté quatorze coups de couteau à sa compagne avec laquelle il était en cours de séparation, selon le parquet. 

Ce mercredi, le suspect de 37 ans, le conjoint de la victime, a été mis en a été mis en examen et placé en détention provisoire. "Il a maintenu sa reconnaissance des faits", a indiqué le parquet dans un communiqué transmis à la presse, précisant qu'une information judiciaire a été ouverte du chef de meurtre par conjoint.

La victime allait chercher ses enfants

Dès le 10 août, la jeune femme avait déposé une main-courante au commissariat du Havre "indiquant que le climat était tendu mais qu'il n'y avait pas de violence contre elle-même ou sur les enfants", selon le communiqué. Dès le lendemain dans la soirée, la police était intervenue au domicile du couple, que "la jeune femme disait avoir quitté en passant par la fenêtre de l'appartement (...) ayant été menacée par son compagnon à l'aide d'un couteau ainsi que d'étouffement avec un sac en plastique", selon le communiqué.

La femme avait depuis quitté le domicile commun pour s'installer dans un foyer et "les enfants étaient pris en charge tour à tour par chacun des parents" dans l'attente d'un jugement sur leur garde.

C'est alors que la victime allait chercher ses enfants que son conjoint l'a agressé au couteau. Sans condamnation judiciaire antérieure, l'homme "n'apparaît pas avoir agi sous l'empire de toxiques et est indemne de toute affection psychiatrique", précise le parquet.

En vidéo

Féminicides : des mesures inefficaces ?

Environ 800 personnes selon la police se sont rassemblées mercredi au Havre pour demander "justice" pour "Johanna", 

femme de 27 ans tuée devant ses trois enfants lundi dans cette ville par son conjoint qui a été mis en examen et écroué. "Brisons le silence", "Stop aux féminicides", "Stop à la violence", pouvait-on lire sur des pancartes dans le cortège. Nombre de manifestants scandaient "Justice, Johanna", a constaté un confrère de l'AFP.

En 2018, le ministère de l'Intérieur a recensé 121 féminicides en France. Il s'agit du 105e féminicide depuis le début de l'année en France. 

Sur le même sujet

Lire et commenter