Une interne en médecine poignardée mortellement : son ex-compagnon interpellé à Paris

Police

SUSPECT - Un homme de 32 ans a été interpellé mardi 2 octobre à Paris, puis mis en examen et placé en détention jeudi pour homicide volontaire. Il est suspecté d'avoir poignardé à mort son ex-compagne, Audrey, une interne en médecine de 27 ans.

Depuis le meurtre d'une interne en médecine, poignardée de 14 coups de couteau à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) le 16 septembre, son ex-compagnon était recherché. Il a finalement été interpellé ce mardi à Paris, puis mis en examen jeudi pour homicide volontaire par personne étant partenaire de la victime et placé en détention provisoire jeudi, a indiqué le parquet de Bobigny.

Lire aussi

Le couple était séparé depuis quelques mois

Audrey, 27 ans, a été retrouvée morte par les secours le 16 septembre dans son logement, dont la porte était entrouverte. Son corps présentait "des plaies, infligées à l'arme blanche" et des traces de sang ont été découvertes dans sa chambre. Elle travaillait comme interne en médecine dans un hôpital de Bondy.

Les recherches s'étaient rapidement orientées vers son ancien compagnon, alors introuvable. Ce dernier, connu des forces de l’ordre pour des faits de violence, est né au Soudan et en situation irrégulière. Selon Le Parisien, le couple était "séparé depuis quelques mois". La nuit du meurtre, vers 5h du matin, un voisin aurait entendu une dispute dans l'immeuble puis aperçu un homme qui s'enfuyait dans la rue.

En vidéo

VIDÉO - Bracelet électronique : la solution contre les féminicides ?

À l'époque, précise le quotidien, le meurtre d'Audrey portait le nombre de féminicides à 106. Aujourd'hui, on estime à 112 ce nombre. En 2018, 121 femmes ont été tuées lors de violences conjugales, selon le décompte du ministère de l'Intérieur.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter