Finale de la CAN entre l’Algérie et le Sénégal : ce qu'il faut savoir sur les dispositifs de sécurité renforcés dans plusieurs villes

Police
PRÉCAUTIONS - Pour éviter les débordements, plusieurs villes ont pris des mesures de sécurité à l’occasion de la finale de la Coupe d’Afrique des Nations, opposant l’Algérie et le Sénégal ce vendredi soir. Dans le Doubs, la ville de Montbéliard a ainsi instauré un couvre-feu pour les moins de 14 ans.

Après les débordements qui ont suivi les précédents matchs de l’Algérie lors de la Coupe d'Afrique des nations, plusieurs villes ont pris des mesures préventives en vue de la finale de la Coupe d’Afrique des Nations, qui se joue ce vendredi soir (coup d'envoi à 21h, match à suivre sur TMC et en direct commenté sur notre site). Passage en revue des différents dispositifs.

À Paris et en Île-de-France

Dans la capitale, le dispositif sera comparable à celui du 14 juillet. Dans le quartier des Champs-Elysées, 2.500 policiers et gendarmes seront mobilisés et des effectifs supplémentaires seront déployés dans d'autres quartiers de Paris, comme à Barbès, ainsi qu'en Seine-Saint-Denis, a précisé le préfet de police de Paris, Didier Lallement.


"J'appelle vraiment tous les gens qui se réjouissent, et dont je comprends la joie puisque l'équipe qu'ils soutiennent gagne, à vraiment se comporter normalement. Il en va aussi de ce qu'ils veulent défendre, de l'image de l'équipe qu'ils veulent supporter", a insisté ce dernier en conférence de presse.


Ce vendredi, la préfecture de police a annoncé que le préfet "a pris un arrêté interdisant le port et le transport d'objets pouvant servir d'armes par destination à Paris et dans les départements de la petite couronne."

Dans le détail, le dispositif impliquant un maillage du secteur Grande-Armée / Place de l'Étoile / Champs-Élysées mobilisera à la fois les effectifs de la préfecture de police mais aussi des unités de force mobile. Leur mission : protéger les commerces de la zone, faire cesser immédiatement tout trouble à l'ordre public, et réprimer les infractions majeures au Code de la route via un dispositif de vidéo-verbalisation, l'idée étant d'assurer la protection des institutions, des personnes et des biens, tout en évitant le blocage d'axes structurants de circulation. Plusieurs élus, bailleurs sociaux et commerçants ont ainsi été informés à titre préventif, pour verrouiller certains accès ou confiner les poubelles pouvant être brûlées par certains fauteur de troubles. Enfin, un dispositif de secours de 300 pompiers sera également mis en place.

À Marseille

A Marseille aussi, où des milliers de supporters de l'Algérie sont attendus, même dispositif que le 14 juillet. Quelque 500 personnels seront encore une fois mobilisés, avec notamment deux compagnies de CRS, la Brigade anti-criminalité et une centaine d'agents supplémentaires. Près de 360 marins-pompiers et 110 véhicules seront aussi à pied d'oeuvre. 

En vidéo

Sénégal-Algérie : la finale de la Coupe d'Afrique des nations en chiffres

Le Vieux Port, destination traditionnelle des supporters pour fêter les victoires, sera ouvert aux fans des "Fennecs" ou des "Lions de la Teranga" qui souhaiteraient s'y rendre. Afin de prévenir tout risque de blessure, le préfet de police a en revanche pris deux arrêtés visant à interdire la vente et l'usage de pétards et pièces d'artifices, ainsi que la vente au détail et le transport de produits combustibles et ou corrosifs, de carburants et de gaz inflammable, de vendredi matin à dimanche matin.

Couvre-feu à Montbéliard

Dans le Doubs, la ville de Montbéliard a annoncé jeudi l'instauration dans la nuit de vendredi à samedi dans plusieurs quartiers de la ville d'un couvre-feu "pour les mineurs de moins de 14 ans" non accompagnés en raison de troubles que pourrait générer la finale au Caire de la CAN entre l'Algérie et le Sénégal. Dans les quartiers de Petite-Hollande, Chênois, Portes du Jura, Pergaud Saint-Aubin, Coteau-Jouvent, Chiffogne et Mont-Chevis, plusieurs incidents s'étaient produits le week-end du 14-Juillet, entre feux de poubelles et véhicules incendiés.


"La finale de la Coupe d'Afrique des Nations est susceptible d'engendrer des attroupements spontanés, pouvant troubler l'ordre public et menacer la sécurité", justifie le communiqué, qui précise que cet arrêté fait suite aux "débordements constatés (...) ces dernières semaines". Au-delà de la finale de la CAN, la région de Montbéliard a connu ces derniers temps, notamment le week-end dernier, des bouffées de violences urbaines.


Plusieurs préfectures - Bouches-du Rhône, Gard, Vaucluse, Ain, Rhône, Côte-d'Or, Isère, Savoie, Meurthe-et-Moselle ou encore Bas-Rhin – ont de leur côté pris des arrêtés interdisant notamment le transport et l'usage de produits combustibles et des pétards et feux d'artifice. Selon les cas, il est aussi interdit de consommer de l'alcool sur la voie publique ou de se dissimuler le visage.

À Nice et à Cannes

La mesure la plus drastique a sans conteste été prise dans les Alpes-Maritimes, où l’arrêté de la préfecture, tel qu’il a été publié ce vendredi matin, interdit purement et simplement les rassemblements sur la voie publique dans les centres-ville de Nice et de Cannes pour les supporteurs de l’Algérie et du Sénégal.


Cet arrêté, qui doit s’appliquer de vendredi 16 heures à samedi 2 heures, stipule en effet spécifiquement que "les rassemblements sur la voie publique, à Nice et à Cannes, sont interdits pour les personnes se prévalant de la qualité de supporteurs des équipes disputant la finale de la Coupe d’Afrique des nations ou d’individus qui manifesteraient par leur attitude et leur comportement virulents un intérêt pour ces rencontres".

La vente, la détention et l’utilisation d’articles pyrotechniques sur la voie publique sont, en outre, interdites dans le département jusqu’à dimanche. La consommation de boissons alcoolisées sur la voie publique en dehors des terrasses de bars et restaurants sera également interdite jusqu’à samedi 6 heures dans plusieurs villes du département.

À Lyon et dans le Rhône

De son côté, le préfet du Rhône a, lui, rendu public un périmètre de sécurité à Lyon, entré en vigueur dès 13 heures ce vendredi.

En parallèle, plusieurs mesures ont été annoncées, valables elles aussi dès le début d'après-midi et jusqu'au samedi 20 juillet au matin :


 - Circulation bloquée dans les quartiers Bellecour et Guillotière, ainsi que sur les axes Quai Victor-Augagneur, Cour Gambetta, rue de la Barre, rue Édouard-Herriot et rue de Brest 


- Consommation en réunion d’alcool sur la voie publique vente d’alcool à emporter interdites


- Vente et détention de pétards, feux d’artifices et fusées sur la voie publique interdits


- Détention, transport et vente de carburant en récipients portables interdits (sauf situation d’usage dûment justifiée)


En complément, la Métropole de Lyon va "retirer les silos à verre et poubelles qui pourraient alimenter les casseurs" dans les quartiers concernés et s’assurer que les chantiers soient "nettoyés de tout ce qui pourrait servir de projectile" comme les pavés. Enfin, des dispositifs anti-béliers seront disposés dès 13 heures dans les rues donnant accès au secteur Gabriel-Péri.

Pour mémoire, dans la soirée du 14 juillet, 282 personnes au total avaient été arrêtées dans plusieurs villes de France, en marge de célébrations de la victoire de l'Algérie contre le Nigeria en demi-finale et des festivités de la fête nationale.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter