Gard : une mère, son fils et un ami portés disparus depuis samedi après une sortie en scooter des mers

Gard : une mère, son fils et un ami portés disparus depuis samedi après une sortie en scooter des mers
Police

FAIT DIVERS- Un homme, une femme et un enfant, âgé de 13 ans, ont disparu depuis samedi après-midi, date à laquelle ils étaient partis ensemble sur un scooter des mers au large du Grau-du-Roi dans le Gard. Des recherches ont été effectuées, en vain à ce stade.

Les recherches n'ont été lancées que dimanche, date à laquelle la disparition a été signalée par des proches à la police municipale puis aux gendarmes. C'est samedi pourtant qu'un homme, une femme et son garçon âgé de 13 ans, ont disparu. 

"L'homme (qui n'est pas le père de l'adolescent, comme indiqué précédemment, ndlr), l'enfant et sa mère sont partis en scooter des mers le samedi vers 14 heures du Grau-du-Roi dans le Gard comme le montrent les images de vidéosurveillance. Ils n'y sont malheureusement jamais rentrés alors que la balade devait durer deux heures", indique une source proche du dossier à LCI. 

Dimanche donc, vers 15 heures, deux hélicoptères - un venu de Montpellier et Dragon venu de l'Hérault- sont partis survoler la mer pour tenter d'apercevoir l'engin et ses passagers, en vain. "Malgré la caméra thermique et les jumelles de vision nocturne, cela n'a rien donné. A 20h10, les recherches ont été stoppées". 

Un Falcon 50 mobilisé

Ce lundi matin, dès 8h10, un Falcon 50 de la marine nationale a été mobilisé pour survoler le golfe d'Aigues-Morte et ses environs. "A midi, sur ordre du préfet maritime, les recherches ont cessé. Le Crossmed - Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage de Méditerranée ndlr- qui était engagé sur les recherches lui aussi n'a plus de moyens dédiés. Il continue toutefois d'émettre des messages à destination des navigateurs et aviateurs afin de récolter tout éventuel indice. La gendarmerie du Gard poursuit ses recherches au sol", indique la préfecture maritime de la Méditerranée à notre rédaction. 

L'espoir de retrouver les naufragés vivants est infime. Selon la préfecture, les conditions météorologiques n'étaient pas mauvaises samedi. Il faisait une quinzaine de degrés, il ne faisait pas mauvais, la visibilité était bonne et le vent faible (force de niveau 2). 

Une enquête a été ouverte par le parquet de Nîmes. Aucune piste n'est écartée pour l'instant, mais de source proche de l'enquête, "il faut prendre cette affaire avec prudence". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent