Gilets jaunes : les policiers sont à bout, les syndicats tirent la sonnette d'alarme

Police
À BOUT DE SOUFFLE - Des syndicats de police tirent la sonnette d'alarme après les violences survenues samedi 1er décembre à Paris. Selon eux, les forces de l'ordre sont épuisées.

Insultées, défiées, tabassées… Samedi, les forces de l’ordre ont totalement perdu le contrôle de la situation à Paris, pliant sous les multiples exactions des casseurs. Et ce malgré un dispositif de 5000 policiers et gendarmes mobilisés. Aujourd’hui, beaucoup se disent "écœurés" et "à bout de force". "Les policiers sont fatigués, harassés. Ils sont sur le pont depuis les attentats de 2015. Donc là ils n’en peuvent plus, il faut absolument qu’il y ait une reconnaissance de leur investissement", pointe à notre micro Denis Jacob, secrétaire général d'Alternative Police. 


Mais au-delà de l'épuisement des hommes, la stratégie de l'Etat est vivement critiquée. Comme l'utilisation des canons à eau et de près de 10.000 grenades lacrymogènes et assourdissantes. Des moyens inefficaces face à des individus habillés en conséquence et porteurs de masques à gaz. 


Si le gouvernement a salué le courage des forces de l’ordre, aucune mesure d’exception n’a pour le moment été prise. Et ce malgré l’annonce d’une nouvelle journée de manifestations samedi prochain. Parmi les policiers, beaucoup redoutent d'éventuels dérapages. "Vous allez arriver dans une telle situation où le collègue pour sauver sa vie, sera peut être obligé d’utiliser son arme", craint Fabien Vanhemelryck, secrétaire général délégué du syndicat Alliance police.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 02/12/2018 présenté par Anne-Claire Coudray sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 2 décembre 2018 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

LE WE 20H

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter